[Blog Oney] Derniers articles [Blog Oney] Derniers articles fr https://blog.oney.fr/ Thu, 25 Feb 2021 10:14:46 GMT Thu, 25 Feb 2021 10:14:46 GMT ideas 10 plats faciles pour réduire votre budget alimentation antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> Ils sont bons, ils sont faciles à préparer, ils sont sains et  ils ne sont pas ch ers. Vous avez pour projet de continuer à manger régulièrement tout en limitant vos dépenses ? Ces 10 super-plats vont changer vos vies.  Allez, et si vous êtes motivé, ils peuvent même être fabriqués avec un minimum de conscience environnementale. Bon app’!</p> <p>  </p> <h2>Les nourrissants </h2> <p>Vous n’êtes pas venu là pour rigoler. Et vous n’allez pas  être déçu. On commence par les plats balèzes qui mettent en général tout le monde d’accord. Attention à ne pas les préparer n’importe comment non plus. Si on veut se simplifier la vie et équilibrer son budget.</p> <p> </p> <h3>Pâtes Butternut / Poitrine de porc / Pignons de pins </h3> <p>Marche avec toutes les courges et tous les morceaux de porc, de préférence gras et fumés pour le goût. Marche aussi avec toutes les sortes de pâtes.</p> <p> </p> <p>Pour 4 personnes </p> <ul> <li>Mettez l’eau à bouillir</li> </ul> <ul> <li>Faites torréfier deux cuillères à soupe de pignons de pain dans 1 cuillère à soupe d’huile végétale, dans une grande poêle creuse de préférence (vous verrez pourquoi), réservez les pignons de pain dans un bol avec papier absorbant pour retirer l’excès de gras</li> </ul> <ul> <li>Pendant ce temps, coupez 1 butternut en cubes, épluchez et émincez 2 gousses d’ail et 1 oignon</li> </ul> <ul> <li>Faites rissoler  4 tranches  d’épaules de porc dans la  même poêle, et réservez dans un autre bol avec du papier absorbant (toujours)</li> </ul> <ul> <li>Déposez les cubes de butternut dans la poêle et laissez mijoter 30 minutes à demi-couvert, en rajoutant régulièrement un peu d’eau de cuisson pour l’attendrir</li> </ul> <ul> <li>Pendant ce temps, mettez le sel (du gros) au dernier moment, et surtout pas d’huile, qui créerait une pellicule autour des pâtes, empêchant ensuite la sauce de bien pénétrer, puis cuisez les pâtes et réservez-les</li> </ul> <ul> <li>Quand le butternut  est cuit, ajoutez-y une cuillère à soupe de crème fraîche entière et les pâtes pour les réchauffer dans la sauce</li> </ul> <ul> <li>Servez et disposez et terminez en déposant sur les pâtes les tranches d’épaule coupées en morceaux, les pignons de pin et un peu de parmesan fraîchement râpé</li> </ul> <p><strong>[ Astuce] So fresh :</strong> Faites vous-mêmes vos propres pâtes fraîches (et utilisez des farines exotiques - seigle, sarrasin, maïs...), ce sera encore meilleur, et aura un impact très intéressant sur votre budget alimentaire. Même si c’est plus compliqué et plus long, et que du coup on serait un peu hors-sujet ici. </p> <p> </p> <h3>Gratin dauphinois (le vrai) </h3> <p>Nécessite des pommes de terre à chair jaune (type Bintje) et quelque chose qu’on n’a pas toujours chez soi : de la noix de muscade (fraîche, encore mieux), qui vous servira pour tous vos plats à base de patates. Une recette bien de chez nous, pour un prix tout à fait raisonnable.</p> <p> </p> <ul> <li>Préchauffez le four à 150°C</li> </ul> <ul> <li>Epluchez, lavez et séchez (oui, vous avez bien lu) 1 kg de pommes de terre</li> </ul> <ul> <li>Coupez-les en fines tranches</li> </ul> <ul> <li>Frottez un plat à gratin avec 1 gousse d’ail coupée en deux</li> </ul> <ul> <li>Disposez les tranches de pommes de terre en couches successives, et assaisonnez-les de sel, de poivre et de noix de muscade</li> </ul> <ul> <li>Versez sur le dessus 20 cl. de crème fraîche liquide et parsemez de quelques noisettes de beurre</li> </ul> <ul> <li>Enfournez pour 2h30 (environ) jusqu’à ce que la surface du gratin soit bien dorée et légèrement desséchée</li> </ul> <p>  Faire des économies, c’est comme tout : ça s’apprend. <a href="/feedbacks/180318-gerer-optimisation-budget-pro" target="_blank">Apprenez à gérer votre budget comme un pro</a>.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Les légers  </h2> <p>Vous avez décidé d’arrêter les bêtises, et de reprendre un mode de vie sain, y compris dans votre alimentation ? Sachez que cela ne va pas forcément à l’encontre du plaisir, et du maintien de votre équilibre budgétaire. La preuve avec ces deux recettes.</p> <p> </p> <h3>Frites de légumes </h3> <p>Difficile de faire plus simple. Marche avec tous les légumes qu’on peut couper et un minimum résistants à la cuisson. Possibilité de flouer les enfants en leur présentant ça par l'expression “frites rigolotes”, ou encore “frites aux bonbons”.... Ça se tente en tout cas...</p> <p> </p> <ul> <li>Epluchez, lavez et taillez en frites 1  kg de légumes (carottes, navets, betteraves…)</li> </ul> <ul> <li>Faites chauffer votre friteuse</li> </ul> <ul> <li>Faites pré-frire en petites  quantités les légumes (pour éviter que l’huile ne refroidisse)</li> </ul> <ul> <li>Achevez la cuisson avant de passer à table, jusqu’à ce que les frites soient dorées et croustillantes</li> </ul> <ul> <li>A accompagner de ce que vous voulez, et pourquoi pas d’une bonne mayo maison (allégée , sinon ça ne sert plus ) à rien</li> </ul> <p> </p> <p><strong>[Astuce] Faire ses courses 2.0 :</strong> Acheter bio, français, de saison, en circuit court, en vrac, varié et directement au producteur : “Faire ses courses 2.0”. Facile, non ? Même si les injonctions en matière d’achat responsable de fruits et légumes semblent parfois insurmontables, on est désolés de vous dire qu’elles sont plutôt une bonne solution pour faire des économies également. Donc autant passer le cap, en procédant par petits pas.</p> <p>Car dans ce domaine comme dans d’autres, la fausse bonne idée serait de se mettre la pression et d’essayer de s’acharner à réunir systématiquement toutes ces conditions. Qui encore une fois, sont toutes valables si vous recherchez à manger sainement, dans le respect de l’environnement et en faisant des économies. </p> <p> </p> <p> </p> <h3>Tartiflette aux endives </h3> <p>Celle-là est un peu borderline, mais les ennemis de la diététique sont davantage les glucides que les lipides. Marche avec d’autres fromages de caractère que le Reblochon. </p> <p> </p> <ul> <li>Préchauffez le four en position grill</li> </ul> <ul> <li>Lavez et coupez 5 endives en fines lanières</li> </ul> <ul> <li>Pelez et émincez 3 oignons</li> </ul> <ul> <li>Dans une poêle, faites suer des lardons puis les oignons avant d’y ajouter pour 3 minutes les endives émincées</li> </ul> <ul> <li>Salez, poivrez  et versez le tout dans un plat à gratin</li> </ul> <ul> <li>Coupez le reblochon en lamelles et disposez-les sur le dessus</li> </ul> <ul> <li>Enfournez pour 10 minutes et dégustez, en accompagnant d’une salade verte (pour être sûr d’avoir bonne conscience)</li> </ul> <p>  </p> <p><strong>[Astuce] Orga :</strong> La cuisine est une affaire d’organisation, si on veut faire ça bien et gagner du temps. Avant de commencer, ayez en tête toutes les phases de votre recette, afin de bien les organiser, de gagner du temps et de l’énergie. Si à un moment vous vous retrouvez à ne rien faire, c’est que vous vous êtes loupé sur quelque chose. Si ce n’est pas le cas, profitez-en pour mettre la table.</p> <p> </p> <h2> 3. Les végétariens </h2> <p>Vous voulez arrêter la viande ? C’est évidemment une bonne chose pour l’environnement, et votre budget alimentaire, ainsi que votre santé, si vous vérifiez bien de ne manquer de rien suite à cette évolution tout de même engageante pour votre corps. Et pour ne pas sacrifier au plaisir et à la simplicité, voilà deux recettes qui raviront tout le monde, même ceux qui n’ont pas encore fait le même choix que vous.</p> <p> </p> <h3> Frittata  </h3> <p>Marche avec tous les légumes, et en réalité avec quasiment tout ce qui traîne dans votre frigo (et n’est pas encore périmé). C’est le plat de restes par excellence. Et le mot “Frittata” est tellement chantant que vous n’aurez même pas de compte  à rendre sur son contenu. Le tout pour un prix modique. Alors, heureux ?</p> <p>  </p> <ul> <li>Préchauffez le four à 200°C.</li> </ul> <ul> <li>Chauffez 15 ml d'huile d'olive dans une poêle allant au four, et faites-y sauter 200 g. de chou vert émincé, 200 g. de champignons de Paris tranchés, 200 g. de courges musquées et 1 oignon émincé, en remuant fréquemment, jusqu'à ce que les légumes soient tendres (environ 10 minutes)</li> </ul> <ul> <li>Pendant ce temps, fouetter en omelette 8 œufs dans un bol, poivrez et réservez</li> </ul> <ul> <li>Ajoutez 1 gousse d’ail, du sel, 1 cuillère à soupe de romarin ciselé et ½ cuillère à soupe de feuilles de thym frais, et laissez mijoter 1 mn</li> </ul> <ul> <li>Versez le mélange d'œufs sur les légumes et agiter la poêle pour répartir uniformément</li> </ul> <ul> <li>Garnissez de 50 g de parmesan râpé et placez au four. Laisser cuire environ 10 minutes</li> </ul> <ul> <li>Démoulez sur une assiette et dégustez tiède ou froid</li> </ul> <p> </p> <p><strong>[Astuce] Oeufs frais (mais pas forcément au frais) :</strong> Après achat, les oeufs ne doivent pas forcément être conservés au frais, car ce sont les écarts de température qui nuisent à la qualité des oeufs pas une température trop élevée. D’ailleurs, vous les trouvez où quand ils sont au supermarché ? Hein ? Alors… A acheter près de chez vous (ce sera moins cher) et pas en trop grande quantité, pour assurer leur fraîcheur justement. </p> <p> Dans cet article, on vous livre nos 31 astuces (rien que ça) pour faire des économies.<a href="/feedbacks/181261-31-astuces-conseils-faire-economies" target="_blank"> Là. Tout de suite.</a></p> <p> </p> <p>  </p> <h3>Hachis parmentier épinards-soja </h3> <p>Classique français revisité.</p> <ul> <li> Faites tremper 150 g. de soja texturé (petit calibre) dans de l’eau chaude</li> </ul> <ul> <li>Faites décongeler 300 g d’épinards surgelés et réservez</li> </ul> <ul> <li>Faites cuire 1 kg de pommes de terre à l’eau salée, réduisez-les en purée avec du lait de soja. Assaisonnez de sel, de poivre et de noix de muscade et réservez</li> </ul> <ul> <li>Faites rissoler 1 oignon émincé et 1 gousse d’ail dans une poêle. Ajoutez le soja texturé égoutté, puis 300g. de tomates pelées en boîte et une cuillère à soupe d’origan</li> </ul> <ul> <li>Laissez mijoter de 20 à 30 minutes</li> </ul> <ul> <li>Dans un plat à  gratin, alternez une couches de purée, couches de soja à la tomate et couches d’épinards, en prenant soin de finir par une couche de purée</li> </ul> <ul> <li>Mélanger deux cuillères à soupe de chapelure, 2 cuillères à soupe de levure maltée, 1 yaourt au soja et étalez sur la préparation</li> </ul> <ul> <li>Passer au four 30 à 40 minutes et servez chaud.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>[Astuce] Bio moins cher :</strong> Les produits bio sont encore souvent plus chers que leurs homologues conventionnels, notamment en alimentation.</p> <p>Quelques astuces pour limiter l’impact de cet écart de prix : consommer des produits de saison et privilégiez les achats en circuit court, pour éviter d’ajouter au coût de la production biologique celui du transport et de l’énergie - celle qui permet par exemple à vos tomates, même estampillées “bio”, de pousser au mois de février, ce qui n’est évidemment pas une bonne idée pour la planète, pour le goût et pour votre porte-monnaie. </p> <p> </p> <h2>4. Les vegans </h2> <p>Vous êtes déjà vegan ? Ou  vous souhaitez passer le pas, mais avez un peu peur de la qualité et de la variété de vos repas à venir ? Découvrez nos deux recettes qui permettent de réconcilier goût, simplicité, budget alimentaire et bien-être animal. La planète vous dit merci, - sauf les bouchers évidemment - et vous équilibrez vos dépenses. </p> <p> </p> <h3>Wraps végétaliens </h3> <p>C’est la fiesta. </p> <ul> <li>Écrasez 1 avocat dans un bol et salez à votre convenance.</li> </ul> <ul> <li>Egouttez 800 g d’haricots rouges. Versez-les dans une casserole à feu moyen. Recouvrez-les d’une boîte de coulis de tomates. Salez (à votre convenance, si ça vous convient toujours)</li> </ul> <ul> <li>Dans une poêle, versez une cuillère d’huile d’olive. Faites-y revenir pendant 5 minutes 150 g d’émincés de soja.</li> </ul> <ul> <li>Roulez tout ça en répartissant bien la garniture, et serrez bien avant de servir.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>[Astuce] Soja bashing :</strong> On pourrait penser que consommer des produits à base de soja, c’est forcément bon pour tout le monde. Alors qu’en fait pas du tout . 70 % du soja produit dans le monde est génétiquement modifié (donc pas bio), et cette culture est à l’origine de pas mal de déboires environnementaux  : déforestation, pollution et appauvrissement des sols, empreinte carbone liée au transport… Sauf pour le soja bio produit en France, à privilégier donc, même si le prix s’en ressentira forcément un peu.</p> <p> </p> <p> </p> <h3>Salade de légumes grillés </h3> <p>On coupe. On grille. On épluche. On sert. L’hiver, faites ça avec des légumes d’hiver. </p> <ul> <li>Découpez 1 courgette et 1 aubergine</li> </ul> <ul> <li>Badigeonnez-les d'huile d'olive, salez-les et passez-les sous le grill chaud du four jusqu'à que les légumes soient légèrement dorés</li> </ul> <ul> <li>Pendant ce temps, émincez 2 gousses d’ail, et disposez-les ainsi que 2 tomates, 3 poivrons et  1 oignon sous la grille du four, jusqu’à ce que la peau du poivron noircisse</li> </ul> <ul> <li>Disposez l’ensemble des légumes dans un sac  de congélation</li> </ul> <ul> <li>Une fois refroidis, épluchez les légumes, coupez les tomates, poivrons, et oignons en lamelles et disposez le tout dans des assiettes creuses</li> </ul> <ul> <li>Salez, poivrez et arrosez d’un filet d’huile d’olive avant de servir, tiède ou frais en fonction de vos préférences</li> </ul> <p> </p> <p><strong>[Astuce] Soupe d’épluchures :</strong>  De toute évidence, vous allez devoir trouver un autre nom pour que ça fasse un meilleur effet à vos invités, ou carrément (et c’est sûrement préférable), leur mentir purement et simplement. Vous l’aurez compris, manger plus de légumes nécessite de savoir quoi faire des épluchures qui vont s'amonceler dans votre cuisine. Une bonne idée pour jeter moins, et pour se faire un repas quasiment gratuit. </p> <p>Avant de cuire vos épluchures (issues de légumes bio évidemment), pensez à bien les laver. Pensez à bien assaisonner, notamment pour rectifier l’amertume. Au moment de servir, vous pouvez aussi agrémenter cette astucieuse soupe de miso fumé, pour le goût. Limiter ses dépenses et équilibrer son budget alimentaire, c’est parfois aussi facile que d’arrêter de jeter de manière intempestive, et de commencer à manger ses (bons) déchets.</p> <p> Vous voulez faire encore plus d’économies ? <a href="/feedbacks/180552-zero-dechet-economiser-faisant-courses%20">Adoptez le zéro déchet. Découvrez toutes nos astuces sur ce sujet.</a> </p> <p> </p> <h2>Les 2 mns chrono (moins la cuisson) </h2> <p>Promis, ces plats ne vous demanderont pas plus de 2 mns chrono pour leur préparation. Sans compter la cuisson évidemment, temps que vous pourrez d’ailleurs utiliser pour ne rien faire, en faisant semblant de ranger les tiroirs ou de touiller dans la casserole. Votre famille et vos amis n’y verront que du feu.</p> <p>  </p> <h3>Mac &amp; Cheese au camembert gratiné</h3> <p> Grosso modo des coquillettes jambons-fromage, mais avec cette american touch qui va bien. Ainsi qu’un brin de Normandie, histoire de totalement brouiller les pistes.</p> <ul> <li> Faites cuire 400 g de coquillettes</li> </ul> <ul> <li>Dans une casserole à feu doux, mélangez 25 cl de béchamel, 2  cuillères à soupe de moutarde forte, 30 cl de lait concentré non sucré</li> </ul> <ul> <li>Coupez un petit camembert (ou la moitié d’un grand) en petits morceaux, versez dans la casserole et laissez fondre</li> </ul> <ul> <li>Salez, poivrez et attendez que le tout épaississe (5 mns environ) en augmentant légèrement le feu si besoin, et en mélangeant régulièrement</li> </ul> <ul> <li>Une fois cuites, égouttez les pâtes et mélangez-les à la sauce  dans la casserole</li> </ul> <ul> <li>Disposez dans un plat à gratin</li> </ul> <ul> <li>Mélangez 60 g de chapelure et  20 g de beurre fondu et saupoudrez  sur le plat de macaronis</li> </ul> <ul> <li>Enfournez 10 mns </li> </ul> <p><strong>[Astuce] Pâtes en vrac :</strong> C’est l’aliment que vous achetez systématiquement lors de vos courses, depuis que vous faites des courses. Il n’est donc pas inintéressant de se pencher sur le cas des pâtes pour voir comment elles peuvent peser moins dans votre budget alimentation. La réponse est toute trouvée : achetez-les en vrac. Les pâtes sont une denrée peu périssable, et vos bocaux de pâtes seront du plus bel effet dans votre cuisine,désormais tout à fait “instagrammable”. Pensez juste à bien noter le temps de cuisson sur le bocal ou dans votre cahier de recettes. Ce qui est finalement l’intérêt majeur, voire le seul, des emballages de pâtes.</p> <p> </p> <h3>Riz pilaf </h3> <p>Jetez tout dans la casserole, et c’est (presque) réglé. Pour un prix modique, vous avez de quoi tenir jusqu’au repas suivant sans rien grignoter entre deux.</p> <ul> <li> Emincez un oignon et faites le rissoler dans une casserole avec deux cuillèrées à soupe d’huile d’olive</li> </ul> <ul> <li>Ajoutez 400 g de riz (cru, c’est le principe) dans la casserole, mélangez bien et attendez qu’il devienne légèrement translucide au contact de la matière grasse</li> </ul> <ul> <li>Ajoutez-y en eau le double de volume du riz (à mesurer donc avant de mettre le riz à cuire) et portez à ébullition</li> </ul> <ul> <li>Ajoutez un bouquet garni et laisser mijoter à feu moyen (à demi-couvert) pendant 15 à 20 mns, le temps que l’eau soit totalement évaporée et sans mélanger</li> </ul> <ul> <li>Dégustez avec tout ce que vous voudrez, voire rien du tout, ce plat se suffit à lui seul.</li> </ul> <p>  </p> <p><strong>[Astuce] Bouillon de culture :</strong> Vous aimez vos légumes cuits à l’anglaise (bouillis dans l’eau donc, mais c’est tout de suite moins classe) ? Pensez à récupérer le jus de cuisson de vos légumes, à condition qu’ils soient bio et aient été préalablement bien lavés. Chargé en nutriments, ce bouillon pourra même constituer un repas complet pour les plus sages d’entre nous. A accompagner d’une baguette par personne pour les autres. Vous pouvez aussi le saler  et le congeler pour disposer d’un bouillon naturel maison en permanence.</p> <p> Faites encore plus d’économies au quotidien, on reprend les bases dans cet articles<a href="/feedbacks/179800-economiser-argent-quotidien" target="_blank"> avec plein de bons conseils.</a></p> <p> </p> <h2> La cuisine : un acte écologique ? </h2> <p>Quand on pense écologie, on s’imagine souvent faire un stock d’ampoules LED et de bicarbonate de soude pour remplir ses placards. Ce qui est en soi  une bonne idée, mais certainement pas suffisante pour limiter durablement votre empreinte écologique. Le premier poste dans ce domaine : l’alimentation.</p> <p>Car la plupart des gens mangent encore 3 fois par jour, sans vraiment se soucier des enjeux que ce qu’ils ingèrent représentent : </p> <ul> <li> L’impact sur les émissions de gaz à effet de serre liés au transport de certains aliments depuis des contrées lointaines</li> </ul> <ul> <li>L’épuisement de la ressource en eau,  selon le mode de culture des aliments, mais aussi dans la façon de les cuire</li> </ul> <ul> <li>L’impact sur votre propre consommation électrique, si le mode de cuisson est mal adapté à l’aliment en question</li> </ul> <ul> <li>Des problèmes de santé si les aliments sont cultivés à l’aide de pesticides ou autres intrants chimiques entrant dans leur fabrication</li> </ul> <ul> <li>Un impact sur la faune, la flore et les habitants vivant à proximité des zones de production ou de culture des aliments concernés</li> </ul> <p> </p> <p>Julie,</p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Thu, 25 Feb 2021 11:14:46 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181530-10-plats-faciles-reduire-budget-alimentation https://blog.oney.fr/feedbacks/181530-10-plats-faciles-reduire-budget-alimentation 181530 0 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Consom'acteurs Consom'acteurs http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/3755b3d883288ac5/10_plats_faciles_pour_r_duire_votre_budget_alimentation_compressed_medium.jpg image 10 plats faciles pour réduire votre budget alimentation-compressed.jpg 120 80 Et si la pollution numérique avait sa propre série TV ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>C’est en train de devenir un vrai sujet mondial. Aujourd’hui, le numérique représente à lui seul 4,2% de la consommation mondiale d’énergie et 3,8% des émissions de gaz à effet de serre. Si, au regard d’autres secteurs, ces deux chiffres peuvent paraître minces, force est de reconnaître qu’ils progressent régulièrement. </p> <p>A tel point qu’on parle désormais de pollution numérique. Un nouvel indicateur qui doit demain nous amener à nous interroger davantage sur notre utilisation des outils digitaux, aussi bien dans notre sphère professionnelle que privée. </p> <p> </p> <h2>Quel est l’impact d’internet sur l’environnement ? </h2> <p>La question peut en effet se poser. L’idée n’est ici évidemment pas de condamner la toile et le numérique en général. Au cours du confinement, le digital, les technologies du web, et notamment la visioconférence  ont joué un rôle essentiel.</p> <p>Ils nous ont à la fois permis de continuer à travailler, à nous divertir et surtout à maintenir des liens puissants entre nous. Mais avec un trafic web mondial qui a bondi de plus de 25% en quelques mois, nombreux sont ceux qui se sont interrogés sur les impacts réels de cette consommation digitale sur notre environnement. </p> <p> </p> <h2>Qu’est-ce que la pollution numérique ? </h2> <p>Toutes nos activités ont en effet un impact sur l’environnement, y compris celles en ligne : </p> <ul> <li>Garder des messages non effacés dans sa boîte mail, stocker des données parfois inutiles,</li> </ul> <ul> <li>Consulter trop fréquemment ses réseaux sociaux,</li> </ul> <ul> <li>Actionner la lecture automatique des vidéos,</li> </ul> <ul> <li>Passer par un moteur de recherche plutôt que de taper directement l’adresse d’un site dans le navigateur,</li> </ul> <ul> <li>Chercher la facilité de connexion de la 4G plutôt qu’en Wifi…</li> </ul> <p> </p> <p>Sans parler bien sûr de la consommation électrique exponentielle liée aux data centers ou encore de la production des objets connectés (ils seront 48 milliards d’ici à 2025).</p> <p>C’est simple, tout compte… y compris visionner ses séries favorites en streaming ! Cette activité serait à elle seule responsable de 60% de toute la pollution numérique. Un constat qui a fait réagir outre-Rhin. </p> <p> </p> <h2> Votre série préférée est-elle responsable de pollution numérique ? </h2> <p>Elle s’appelle PLANTYFIX. Et si le nom de cette entreprise fait écho à la célèbre plateforme de streaming NETFLIX, ce n’est pas un hasard. Cette startup allemande propose en effet à tous les abonnés du service de VOD le plus populaire au monde (et le plus fréquenté aussi avec plus de 193 millions d’abonnés) de compenser l’empreinte carbone qu’ils génèrent en regardant leurs programmes favoris, grâce à la plantation d’arbres. Elle a ainsi pour cela converti les séries les plus populaires en kilos de CO2.</p> <p>Vous avez frissonné devant les aventures des ados de STRANGER THINGS ? Dites-vous que vous avez alors généré 9 kg de CO2. Vous vous êtes passionnés pour les 5 saisons de BREAKING BAD ? Sachez alors que visionner les 62 épisodes a généré 21 kg de CO2, soit autant qu’un trajet de 175 km en voiture. </p> <p> </p> <h2>Des arbres pour compenser la pollution numérique ? </h2> <p>Cohérent jusqu’au bout, PLANTYFIX copie même le modèle économique du géant du streaming. L’entreprise propose en effet des formules d’abonnement adaptées à sa consommation de séries. Les moins accros qui passent à peine une heure par jour sur la plateforme pourront par exemple compenser leur consommation en s’engageant à verser 1€ par mois. Avec cette somme, chaque mois, 2 arbres seront alors plantés.</p> <p>Pour les plus gros consommateurs ou binge watchers qui passent plus de 3 heures par jour, l’abonnement s’élève à 6€, soit l’équivalent de 30 arbres par mois. Si bien sûr le principe de compensation peut faire débat, il n’en demeure pas moins que l’initiative a au moins le mérite de pousser à s’interroger sur sa propre consommation numérique… en attendant peut-être qu’elle fasse un jour l’objet d’une série télé ! </p> <p> </p> <p> </p> <h3>5 bonnes pratiques pour réduire sa pollution numérique au bureau </h3> <ul> <li>Au delà d’une heure d’inactivité, éteignez votre ordinateur et votre imprimante plutôt que de les laisser en veille. </li> <li>Quand vous n’en n’avez pas l’utilité, désactivez les fonctions wifi, bluetooth et GPS de vos appareils. </li> <li>Préférez, quand c’est possible, le wifi à la 4G </li> <li>Supprimez régulièrement les spams de votre boîte mail </li> <li>Optimisez la taille des pièces jointes de vos mails : optez pour les PDF, la compression de fichiers ou des images en basse définition. </li> </ul> <p> </p> <h2>L’essentiel </h2> <p>Nos activités numériques ont aussi des impacts environnementaux. C’est notamment le cas avec le streaming vidéo, responsable à lui seul de plus de la moitié de la pollution numérique de la planète. Comme pour toute consommation, elle doit demain, elle aussi, obéir à des principes de responsabilité. </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Thu, 11 Feb 2021 11:25:06 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181492-pollution-numerique-propre-serie-tv https://blog.oney.fr/feedbacks/181492-pollution-numerique-propre-serie-tv 181492 0 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/6f1af1e5a39e23b5/et_si_la_pollution_num_rique_avait_sa_propre_s_rie_tv_medium.jpg image Et si la pollution numérique avait sa propre série TV.jpg 120 80 Comment financer ses vacances : nos 7 meilleures idées antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>En 2019, <a href="https://www.google.com/url?q=https://www.veilleinfotourisme.fr/entreprises-et-clienteles/clienteles-touristiques/barometre-opodo-37-millions-de-francais-etaient-partis-en-vacances-en-2019&amp;sa=D&amp;ust=1612199627826000&amp;usg=AOvVaw2PjYhkGChR2kv04pkSaHNO" target="_blank">37 millions de Français étaient partis en vacances, selon le baromètre Opodo</a>. Alors, certes, 2020 à sa suite n’aura pas été l’année du voyage, mais peut-être vous projetez-vous déjà sur un départ en France en 2021, ou sur votre tour du monde de 2022. Une question va forcément se poser à un moment donné, celle de l’argent : <strong>comment financer sereinement vos vacances ?</strong></p> <p>On a planché pour vous, et on vous ramène dans nos valises des bonnes idées et des bons plans pour filer à l’anglaise sans vous soucier de l’argent. </p> <p> </p> <h2>Idée n° 1 : Calculer son budget voyage</h2> <p>Envie de farniente en bord de plage en couple ou en famille, de jolies randonnées en montagne avec les enfants, et peut-être même d’un repas gastronomique en terrasse d’un petit restaurant chic au soleil couchant ? Il va falloir prévoir et sortir la calculatrice.</p> <p>Pour financer vos vacances de rêve, commencez par les chiffrer, et assez précisément si vous le pouvez : </p> <ul> <li>coût de l’hébergement pour la durée totale de votre séjour ;</li> </ul> <ul> <li>frais du quotidien, et notamment vos repas ;</li> </ul> <ul> <li>coût du transport pour vous rendre sur place, et de vos déplacements une fois à destination (billet d’avion ou de train, coût de l’essence et des péages, coût éventuel d’une location de voiture, etc.) ;</li> </ul> <ul> <li>tarifs des activités de loisirs éventuelles ;</li> </ul> <ul> <li>coût de vos équipements, si vous partez camper pour la première fois par exemple ;</li> </ul> <ul> <li>et, sait-on jamais, les frais d’assurance annulation.</li> </ul> <p> </p> <p>Prendre le temps de dresser un budget précis n’aura que des avantages : vous aurez une idée claire de la somme dont vous aurez besoin, et vous éviterez les mauvaises surprises.</p> <p>Prenez ce réflexe pour tous vos séjours, en France comme à l’étranger. Tenez compte du coût de la vie sur place si vous passez la frontière, et bien sûr de vos habitudes de vacanciers. N’hésitez pas à insérer une ligne « vacances » <a href="/feedbacks/181245-grandes-familles-mieux-gerer-budget-familial" target="_blank">dans votre budget familial</a> : une façon sereine de les prévoir au quotidien.</p> <p> </p> <h2>Idée n° 2 : Épargner pour financer son projet</h2> <p>Pour financer ses vacances, une fois le budget défini, la solution la plus courante consiste à épargner pendant l’année. À vous de décider, selon vos besoins, du montant et de la régularité avec laquelle vous constituerez votre cagnotte « projet voyage ». Ce sera toujours le moyen le plus sûr et le moins coûteux pour vous d’obtenir le financement de vos vacances. </p> <p>Quelques astuces pour épargner tout au long de l’année pour vos vacances :</p> <ul> <li>mettez de côté tout ce que vous toucherez en plus de votre salaire (prime, bonus de fin d’année, 13e mois, etc.) ;</li> </ul> <ul> <li>fa<a href="/feedbacks/179800-economiser-argent-quotidien" target="_blank">ites des économies au quotidien</a>, en limitant les dépenses inutiles ;</li> </ul> <ul> <li>tenez vos comptes à jour, suivez vos dépenses, c’est la meilleure façon de contrôler son budget ;</li> </ul> <ul> <li>mettez en place un virement automatique chaque mois, même d’un petit montant, pour vous constituer une petite épargne sans même vous en rendre compte : 15 euros par mois, ça vous fera 180 euros à la fin de l’année. De quoi payer une partie de vos frais !</li> </ul> <p> </p> <h2>Idée n° 3 : Fractionner le paiement de vos vacances</h2> <p>On n’y pense pas forcément d’office, mais sachez que plusieurs compagnies aériennes et agences de voyages offrent la possibilité de régler ses billets en plusieurs fois sans frais. Comment ça fonctionne ? Exactement de la même façon que pour vos achats électroménagers payables en 3, 4 ou 10 fois sans frais. </p> <p> </p> <h2>Idée n°4 : Travailler et voyager en même temps</h2> <p>Voilà peut-être LA solution qui pourrait bien se transformer en mode de vie si vous y prenez goût : le “teletravel” ou le “workation”, à vous de choisir votre terminologie favorite. En quoi ça consiste ? Tout simplement à partir avec votre emploi dans vos bagages, et à vous les plages après vos heures de travail quotidiennes. </p> <p>Alors évidemment, il faut exercer un métier qui se prête au télétravail à grande distance, en indépendant ou dans une entreprise prête à jouer le jeu, mais la tendance existe bel et bien. Au point que certaines destinations et certains groupes hôteliers développent des offres dédiées à ces profils. <a href="https://www.quotidiendutourisme.com/actualite/tendances/le-teletravel-la-nouvelle-tendance-a-suivre-627169.php" target="_blank">Les Émirats arabes unis ou l’île Maurice ont déjà proposé de développer des visas</a> spécifiques d’un an pour attirer les télétravailleurs/touristes. </p> <p> </p> <p>Autre option, le fameux permis vacances travail (PVT), délivré pour 15 destinations qui ont des accords avec la France. L’option est plutôt réservée aux jeunes voyageurs puisqu’il faut être âgé de 18 à 30 ans (35 ans pour l’Argentine, l’Australie et le Canada) et s’expatrier pour un an maximum.</p> <p>Ce permis donne la possibilité de travailler sur place, mais uniquement pour compléter ses revenus : il faut d’abord voyager pour les loisirs, la culture et le tourisme. Le PVT reste assez sollicité et constitue un choix intéressant non seulement pour le budget, mais aussi pour l’expérience.</p> <p> </p> <h2>Idée n°5 : mobiliser les aides spéciales pour les vacances</h2> <p>Pour les familles aux revenus modestes et au budget serré, il existe des aides sociales aux vacances. Selon votre situation familiale et sous conditions de ressources, la Caisse d’allocations familiales (CAF) peut verser une aide financière appelée “<a href="http://www.caf.fr/allocataires/caf-de-la-somme/offre-de-service/enfance-et-jeunesse/les-aides-aux-vacances-familiales" target="_blank">aide aux vacances familiales</a>” (AVF, qu’on retrouve aussi sous l’appellation “aides vacaf”).</p> <p>Elle concerne les familles dont le quotient familial est inférieur à 900 euros. Elle prend en charge de 25 à 60 % du coût du séjour dans un centre ou camping agréé, dans la limite de 600 euros maximum. Pour en bénéficier, il faut partir avec ses enfants pendant les périodes de vacances scolaires, pour un minimum de 7 jours et un maximum de 14 jours. </p> <p>Si vous en bénéficiez dans votre entreprise, les chèques-vacances sont aussi une solution pour alléger le budget vacances.</p> <p>Enfin, il existe aussi des aides financières à destination des enfants et des jeunes adultes, comme les aides de l’ANCV ou de certaines associations.</p> <p> </p> <h2>Idée n°6 : Exploiter les bons plans (crowdfunding, solutions collaboratives, etc.)</h2> <p>Voici une autre tendance qui fait son chemin, l’économie collaborative s’invite aussi dans vos projets de voyage et leur mode de financement. L’économie collaborative propose certes des solutions intéressantes pour son budget vacances, mais elle est aussi le reflet d’une tendance de consommation plus globale, qui tend vers l’usage et le partage plutôt que la possession. Pour les vacances, derrière le terme “solutions collaboratives”, se cachent plusieurs options assez différentes les unes des autres :</p> <ul> <li>Le désormais assez classique <strong>recours à des plateformes</strong> de type Airbnb ou HomeExchange pour le logement, ou Blablacar pour le voyage.</li> </ul> <ul> <li>Une tendance comme le <strong>Wwoofing</strong> : il s’agit d’un réseau de fermes biologiques dans lequel vous travaillez bénévolement en échange d’un accueil au sein d’une famille. Renseignez-vous bien pour les visas et autres démarches d’assurance. D’autres réseaux comme HelpX ou Workaway fonctionnent sur le même principe.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Faire financer votre projet via le crowdfunding.</strong> Ceci à condition d’avoir un projet qui tient la route : un tour de France à vélo solidaire pour récolter des fonds pour une bonne cause, pourquoi pas. Vos billets pour aller faire la fête à Bali, on oublie.</li> </ul> <p> </p> <h2>Idée n°7 : Exercer une activité en parallèle de vos congés</h2> <p>Les bloggers-voyageurs et autres micro-influenceurs qui peuvent réellement vivre de leurs séjours à l’étranger en vendant les contenus qu’ils produisent (photos, articles, conseils, etc.) ne sont pas aussi nombreux qu’Internet le laisse croire. Attention donc, si vous souhaitez vous embarquer dans ce genre d’aventures. C’est possible, mais non sans travail.</p> <p> </p> <h2>Quelques astuces bonus pour des vacances moins chères</h2> <h2> </h2> <p>Enfin, pour trouver des revenus complémentaires pour financer votre séjour, ou pour vous offrir quelques petits loisirs en plus dans le budget vacances, vous pouvez envisager quelques options :</p> <ul> <li>louer votre propre logement pendant que vous partez, en passant par une plateforme collaborative</li> </ul> <ul> <li>comparer les prix, il existe désormais de nombreux comparateurs en ligne qui vous permettent de le faire aisément. N’hésitez pas aussi à comparer les prix des vols en fonction des différentes périodes de l’année, si vous pouvez partir hors période scolaire</li> </ul> <ul> <li>partager les frais d’hébergement en partant à plusieurs, entre amis ou en famille. En plus d’être convivial, c’est économique !</li> </ul> <ul> <li>bien anticiper les frais bancaires si vous partez à l’étranger : anticiper vos besoins de liquidité auprès de votre banque vous reviendra moins cher, limiter les retraits à l’étranger, et vérifier que votre carte bancaire fonctionne à l’international et pour quels frais !</li> </ul> <p> </p> <p>Passez de bonnes vacances !</p> <p>Julie,</p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Mon, 01 Feb 2021 17:27:34 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181445-financer-vacances-7-meilleures-idees https://blog.oney.fr/feedbacks/181445-financer-vacances-7-meilleures-idees 181445 1 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/28e6fbec41488105/7_id_es_vacances_oney_compressed_medium.jpg image 7 idées vacances oney-compressed.jpg 120 80 Problèmes d'argent (petits et grands) : il y a toujours une solution antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>De mauvais choix de gestion, des accidents de la vie, une rupture professionnelle… Personne n'est à l'abri de rencontrer, au moins une fois dans sa vie, des problèmes d'argent. Quels dispositifs ? Quelles aides ? Et quels réflexes avoir ? Voilà un guide des bonnes pratiques pour faire face à l'adversité en cas de problèmes financiers, petits et grands.</p> <p> </p> <h2>Faire un état des lieux de la situation pour identifier le problème (ou les problèmes) et leur origine</h2> <p>Si vous avez des problèmes d’argent, <strong>commencez par identifier leur nature et leur origine. En, somme, réfléchissez aux choix ou aux événements qui ont pu vous entraîner dans cette situation compliquée</strong>, en tâchant évidemment d'être le plus honnête et objectif possible, et de ne rien occulter  : </p> <p> </p> <ul> <li>Baisse de revenus suite à un licenciement ou à un accident de la vie ;</li> </ul> <ul> <li>Dépenses qui augmentent de manière exponentielle ;</li> </ul> <ul> <li>Contraction d'un ou de plusieurs prêts dont le remboursement vous écrase financièrement ;</li> </ul> <ul> <li>Amoncellement des dettes ; </li> </ul> <ul> <li>Investissement financiers qui dérapent ;</li> </ul> <ul> <li>Frais inattendus (réparation, dommages…) ;</li> </ul> <ul> <li>Addictions aux jeux d'argent, ou à d'autres activités ou loisirs coûteux et donc nuisibles à vos finances ;</li> </ul> <ul> <li>Générosité excessive envers vos amis ou votre famille qui, même si elle est louable, peut aussi se retourner contre vous.</li> </ul> <p> </p> <p>Le diagnostic est établi ? <strong>Il faut à présent se pencher sur les solutions</strong>. Qui dépendent bien souvent, justement, de l'origine de vos problèmes financiers.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Assainir votre budget et limiter vos dépenses</h2> <p>Alors, que dépensez-vous chaque mois ? Vivez-vous au-dessus de vos moyens ? Le problème se résume parfois simplement à cette question.</p> <p><strong>Souvent, une situation financière difficile est, de façon plutôt basique, liée à une différence trop importante entre vos revenus et vos dépenses.</strong> Parmi ces dernières, traquez celles dont vous auriez pu aisément vous passer, en dehors des achats de première nécessité évidemment. Mais si, vous voyez très bien de quoi on parle…</p> <p> </p> <p> </p> <h2>S'organiser pour remonter la pente</h2> <p>Vous n'arrivez pas à prendre du recul sur votre situation ? Vous ne comprenez pas d'où peut provenir cet énorme trou dans vos finances ?  Et du coup vous pensez que vous n'allez jamais vous en sortir ? </p> <p><strong>Ne cédez pas à la panique</strong>, même si c'est souvent plus facile à dire qu'à faire en cas de difficultés financières. Prenez le temps de vous poser, et si besoin demandez conseil à l'un de vos proches qui saura vous aider sans jugement, vous offrir un regard extérieur sur votre situation, et vous aiguiller sur les sources potentielles de vos problèmes financiers.</p> <p>Dites-vous aussi qu'<strong>aucune situation n'est inextricable, et que vous disposez d'un arsenal de solutions pour vous aider.</strong></p> <p>Soufflez un bon coup. Et mettez au point votre stratégie pour redresser la barre. En commençant par finir de lire cet article. On compte sur vous.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Demander de l'aide (Etat, association, banque…)</h2> <p>Aucune solution à vos problèmes financiers ne doit être laissée de côté. Y compris demander de l'aide. <strong>En France, le système politique tout entier est fondé sur la solidarité.</strong> </p> <p> </p> <h3>Aide financière urgente</h3> <p>En cas de grande difficulté financière, <strong>l’aide d’urgence est adressée aux particuliers qui ne peuvent pas souscrire à un prêt classique.</strong></p> <p>Ainsi, si vous êtes endetté, en situation de précarité sévère et que vous ne pouvez plus assurer vos dépenses quotidiennes (manger, payer vos factures d’électricité, vous habiller…), l’aide d’urgence peut être une solution. C'est également le cas si les aides sociales classiques ne peuvent plus vous être attribuées et que vous ne disposez d’aucune ressource. </p> <p> </p> <h3>Prêt d'urgence de la Caisse d'allocation familiale (CAF)</h3> <p>Quand une famille traverse une période difficile financièrement,<strong> la CAF peut intervenir et déclencher l’attribution de plusieurs prêts exceptionnel</strong>s. Notamment, le prêt d'urgence de la CAF permet de pallier des difficultés ponctuelles, comme un événement familial ou pour répondre à des besoins précis. En la matière, chaque Département applique ses propres règles en termes de montant et de modalités d'obtention de ce type de prêts.</p> <p> </p> <h3>Fonds de solidarité logement</h3> <p>Le Fonds de solidarité logement (FSL) est une a<strong>ide financière pouvant être attribuée aux personnes rencontrant des difficultés financières à accéder à un logement ou à s’y maintenir.</strong> Outre une aide pour pouvoir payer une caution de garantie, le FSL vous permet également d'obtenir des aides pour vous acquitter de factures impayées (eau, gaz…) et facilite ainsi le maintien dans votre domicile. Ses conditions d’attribution et le montant pouvant être obtenus varient en fonction de votre zone géographique.</p> <p> </p> <h3>Aide financière exceptionnelle de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM)</h3> <p>Dans une situation de précarité financière liée à une maladie, à un accident du travail, à une maternité ou encore à un décès (d'un proche), <strong>votre CPAM peut assurer la prise en charge de divers frais</strong> (dont les indemnités journalières par exemple).</p> <p> </p> <h3>Aides financières spécifique à la crise du COVID-19</h3> <p>L'Etat et certaines collectivités territoriales, comme les conseils départementaux, <strong>ont mis en place des aides exceptionnelles aux familles et aux travailleurs, en cas de difficultés financières conjoncturelles liées à la crise du COVID-19</strong>. Renseignez-vous !</p> <p> </p> <h3>Des aides à demander avant d'être dans une situation difficile</h3> <p>Profitez-en pour vous demander si vous avez bien pensé à profiter des <strong>aides qui vous étaient dues, avant même de vous retrouver dans une situation financière compliquée.</strong> Non-liées à un état d'urgence, elles pourront vous aider dans le rééquilibrage de votre budget dans les mois et les années à venir : </p> <p> </p> <ul> <li>Les allocations familiales, versées par les Caisses d'allocations familiales (CAF) et les caisses de Mutualité sociale agricole (MSA), s'adressant aux familles, et leur montant est calculé en fonction de la composition et des revenus du ménage ;</li> </ul> <ul> <li>La Prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) qui sert à financer les dépenses des parents liées à l'éducation de leur enfant dans ses premières années, et qui peut être cumulée avec les allocations familiales ;</li> </ul> <ul> <li>L'Allocation de rentrée scolaire, accessible aux familles dont les enfants sont âgés de 6 à 18 ans ;</li> </ul> <ul> <li>Aides aux transports ;</li> </ul> <ul> <li>Aides au logement comme l'Allocation personnalisée au logement (APL).</li> </ul> <p> </p> <p> </p> <h3>Professionnels de l'assistance aux personnes en difficulté financière : Assistants de service social et conseillers en économie sociale et familiale</h3> <p>Comme quoi vous n'êtes pas seuls, on a inventé un métier pour les personnes et les familles faisant face à des difficultés, notamment financières. Et ces professionnels, en général des fonctionnaires territoriaux, sont <strong>les assistants de service social</strong>. Conseil départemental, mairie ou Centre communal d'action sociale (CCAS), les assistants de service social sont là pour vous aider dans vos démarches et vous permettre de sortir la tête de l'eau :</p> <p> </p> <ul> <li>Accueil, information, orientation et accompagnement individuel ou collectif en fonction de votre situation ;</li> </ul> <ul> <li>Assistance à l'insertion professionnelle ;</li> </ul> <ul> <li>Accompagnement relatif au logement: Demande de Fonds de Solidarité Logement, constitution d’une demande de HLM…) ;</li> </ul> <ul> <li>Montage de dossiers pour obtenir des aides financières ;</li> </ul> <ul> <li>Montage d’un dossier de surendettement, aide à la gestion du budget…</li> </ul> <p> </p> <p>Encore plus spécialisés, les <strong>Conseillers en économie sociale et familiale (CESF)</strong> interviennent également auprès des personnes en situation de précarité, ou ayant des difficultés financières, ou connaissant des problèmes d’accès au logement, de surendettement ou encore de chômage. On les trouve au sein des collectivités territoriales, organismes sociaux, associations, bailleurs sociaux privés ou publics, structures d’hébergement, mutuelles, hôpitaux, ou encore des services tutélaires.</p> <p> </p> <h3>Les associations de consommateurs</h3> <p>Les associations de consommateurs sont des <strong>organisations spécialisées dans la défense des droits des consommateurs.</strong> Si vos problèmes financiers sont liées à un litige avec une tierce partie, ces groupements peuvent vous aider à vous défendre et à faire valoir vos droits. Mais elles peuvent aussi vous aider à mettre le doigt sur les causes de vos difficultés et les solutions qui peuvent les résoudre, tant curatives (montage de dossiers, rédaction de courriers…) que préventives (fixation d'un budget, réalisation d'un bilan de votre situation personnelle et financière…) </p> <p> </p> <p><a href="https://www.cresus.org/" target="_blank">L'association CRESUS</a> peut vous aider dans l'accompagnement budgétaire pour reprendre la main sur vos dépenses et l'endettement.</p> <p> </p> <h3>La Banque de France</h3> <p>En plus de ses nombreuses missions régaliennes, de stratégie monétaire et de stabilité financière, la Banque de France assure également des missions de service économique à la collectivité, et notamment d'<strong>assistance aux personnes et aux familles faisant face à des difficultés financières.</strong> Désignation d'établissements dans le cadre de l'exercice du droit d'accès au compte, gestion des dossiers de surendettement et autres dispositifs d'accompagnement et de soutien…  </p> <p>Pour permettre l'accès à ces services, la banque de France a mis en place des <a href="https://www.mesquestionsdargent.fr/intervenants-sociaux-et-pcb/point-conseil-budget" target="_blank">Po</a><a href="https://www.mesquestionsdargent.fr/intervenants-sociaux-et-pcb/point-conseil-budget" target="_blank">ints conseils budget (PCN) </a>dont la mission est de prévenir le surendettement et de favoriser l'éducation budgétaire. Pour connaître l'adresse du PCB le plus proche de chez vous, rapprochez-vous de l'antenne départementale de la Banque de France. </p> <p> </p> <h3>La vôtre (de banque)</h3> <p>En cas de problèmes financiers, même votre banque peut vous aider (et on est bien placés pour en parler, finalement). Face à ce type de problème, <strong>il ne faut pas hésiter à en parler avec votre conseiller bancaire</strong>, qui vous connaît et pourra vous conseiller sur les options qui vous sont offertes et vous permettre de vite sortir de cette situation : </p> <p> </p> <ul> <li>Création d’un découvert ponctuel ;</li> </ul> <ul> <li>Augmentation de votre découvert actuel ;</li> </ul> <ul> <li>Report d’échéance ;</li> </ul> <ul> <li>Rachat de créances ;</li> </ul> <ul> <li>etc.</li> </ul> <p> </p> <h3>Vos créanciers eux-mêmes</h3> <p>Eh oui ! Étrangement, <strong>ceux à qui vous devez de l'argent peuvent vous apporter une partie de la solution.</strong> Organismes de crédits, autres établissements auprès desquels vous avez contracté une dette… : ils seront reconnaissants que vous preniez les devants et pourront également vous proposer des solutions pour vous permettre de les rembourser plus confortablement, en échelonnant cette dette, voire même en annulant une partie de celle-ci.</p> <p> </p> <h2>Opter pour le rachat de crédit</h2> <p>Le <a href="https://www.oney.fr/site/b/credits/regroupement-de-credit.html" target="_blank">rachat de crédit </a>est une solution offerte par certains établissements bancaires, qui vous permet d'allonger la durée de vos emprunts existants et ainsi de diminuer le montant de vos mensualités, qui parfois pèsent trop fortement dans votre budget mensuel.</p> <p> </p> <h2>Focus surendettement</h2> <p>Géré par la Banque de France, le dispositif de surendettement est clé en cas de difficulté financière. </p> <p>Il concerne uniquement des dettes non-professionnelles (factures, crédits…), et offre donc la possibilité aux particuliers de déposer un dossier de surendettement, une procédure gratuite. Une fois déposé, le dossier de surendettement peut mener à deux types de solutions. Le choix de l’une ou de l’autre dépend du caractère remboursable ou non de votre dette : </p> <ul> <li>La dette est remboursable. Il vous sera alors proposé un plan conventionnel de redressement ou des mesures imposées si vous n'arrivez pas à vous mettre d'accord avec votre ou vos créanciers.</li> </ul> <ul> <li>La dette n'est pas remboursable. Il vous sera alors proposé un rétablissement personnel avec ou sans liquidation judiciaire, jusqu'à l'effacement de  vos dettes.</li> </ul> <p> </p> <p>Pour en savoir plus sur le surendettement, <a href="https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N99" target="_blank">nous vous invitons à consulter cette page</a></p> <p> </p> <p>Il existe de nombreuses actions qui peuvent vous aider en cas de problèmes d'argents, n'oubliez pas, vous n'êtes pas seul !</p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Thu, 14 Jan 2021 11:39:00 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181396-problemes-argent-petits-grands-solution https://blog.oney.fr/feedbacks/181396-problemes-argent-petits-grands-solution 181396 11 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Actu bancaire Actu bancaire http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/398958380587cf4d/economiser_oney_medium.png image economiser oney.PNG 119 80 Et si, un SMS pouvait remplacer la Carte Bancaire ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>En 2014, 6 000 milliards de SMS s’étaient échangés sur toute la planète. En 2016, “seulement” 3 000 milliards. Depuis, la chute n’a fait que s’accentuer. Si le MMS (la version multimédia du SMS) résiste assez bien, le texto semble désormais dépassé par les réseaux sociaux, qui intègrent de plus en plus la possibilité d’échanger en messagerie privée. Il n’a cependant pas dit son dernier mot… </p> <p> </p> <h2>Le SMS, nouveau moyen de paiement ? </h2> <p>Pas vraiment. Nous sommes en effet <strong>déjà habitués à envoyer un SMS</strong> pour faire un don auprès d’une association, apporter son vote à une émission de télé ou même participer à un jeu. La somme est alors <strong>prélevée directement sur la facture</strong> de notre opérateur mobile. Un geste simple qui s’invite désormais aussi dans le parcours client.</p> <p>En 2011 déjà, COCA-COLA avait déployé des centaines de distributeurs de boissons cashless qui fonctionnaient grâce aux SMS. Ils permettaient notamment de se passer de toute la logistique inhérente à la récupération et au transport d’argent liquide. <strong>Une technologie sans contact qui séduit d’autant plus en ces temps de pandémie mondiale. </strong> </p> <h2> </h2> <h2>Paiement par SMS : tout le monde s’y met ! </h2> <p>Pour éviter aux usagers de son réseau de bus d’avoir à se rendre à un guichet ou à un distributeur pour obtenir un ticket, la régie des transports parisiens, la RATP, a ainsi mis en place pendant la pandémie de la COVID 19, un <strong>système d’achat de titre de transport par SMS. </strong></p> <p>Pour en profiter, il suffit d’envoyer BUS avec le numéro de la ligne concernée à un numéro de téléphone pour recevoir directement sur son portable le précieux sésame. Comme à chaque fois, l’achat est débité automatiquement sur la facture téléphonique. Autre exemple en date: ETAM.  il est en effet possible de régler ses achats en boutique simplement par SMS en s’adressant à un conseiller.  </p> <p> </p> <h2>Paiement par SMS : une pratique qui n’a que des avantages </h2> <p>Pour nos achats : <strong>pas besoin de cash, de cartes, de codes ou d’identifiants et pas de risque de se faire pirater son compte.</strong> Pour le vendeur : le paiement est pratique et sécurisé,  </p> <p> </p> <p>Ces dernières années, le paiement ne cesse de se réinventer. De l’empreinte digitale à l’iris en passant par le système veineux, les nouvelles formes de règlement ou de passage en caisse se veulent plus faciles, plus sécurisées et surtout moins irritantes.</p> <p>Dans ce contexte, le SMS a résolument une carte à jouer et peut-être même une revanche à prendre sur les réseaux sociaux, qui s’intéressent eux aussi de près au paiement. Contrairement à ces derniers, <strong>le SMS ne nécessite aucune inscription et son application est d’office installée sur tous les smartphones ! </strong></p> <p> </p> <h2>L’essentiel </h2> <p>Ça baisse. S’il est vrai que le nombre de SMS échangés sur la planète tend à diminuer au profit des messageries privées des réseaux sociaux, comme FACEBOOK ou WHATSAPP, ils pourraient bien revenir en grâce dans nos habitudes par le biais du paiement. </p> <p> </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Tue, 05 Jan 2021 17:46:38 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181360-sms-pouvait-remplacer-carte-bancaire https://blog.oney.fr/feedbacks/181360-sms-pouvait-remplacer-carte-bancaire 181360 13 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/fb7a2d493f158281/payer_par_sms_compressed_1__medium.jpg image payer par sms-compressed (1).jpg 120 80 Comment économiser de l’énergie ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Pour la planète et pour le porte-monnaie, la facture énergétique est souvent celle qui pèse le plus. Qu’il s’agisse de produire du chaud, du froid ou de l’énergie électrique, il y a toujours moyen de limiter ses dépenses et de faire des économies. Et cela passe par des solutions petites et grandes, qu’on passe ici en revue.</p> <p>Promis : vous ne gaspillerez pas votre énergie en lisant cet article. Au contraire !</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Le chauffage : premier poste de dépense à cibler</h2> <p>Si elle a tendance à diminuer, la part du chauffage (66 %) dans notre consommation énergétique reste encore, et de très loin, la plus importante*. Si vous ne saviez pas par où commencer, attaquez-vous à ce problème majeur pour vos dépenses en énergie, que votre logement soit chauffé au gaz ou à l’électricité.</p> <p>Comment ? Voici quelques astuces, classées de la plus simple à mettre en œuvre à la plus complexe, pour les plus motivés d’entre vous et/ou disposant d’un budget plus conséquent leur permettant d’effectuer des travaux.</p> <p> </p> <h3>Baissez la température</h3> <p>On commence par une évidence : <strong>pour économiser de l’énergie, il faut d’abord tâcher d’en dépenser moins</strong>. Pour le chauffage — gaz ou électricité —, ça veut dire baisser le thermostat pour abaisser la température générale de votre maison ou appartement, ou diminuer l’intensité de vos radiateurs, un par un, s’ils sont équipés de robinets thermostatiques ou s’ils sont électriques. Que vous soyez chauffé au gaz ou à l’électricité, vous réaliserez une économie à très court terme sur vos factures grâce à la diminution de votre consommation.</p> <p> </p> <p> </p> <h3>Adaptez vos habits d’intérieur à la température (pas l’inverse)</h3> <p>C’est vrai que chez soi, on aime avant tout être à l’aise. Ce qui ne rime pas toujours avec vêtements chauds. Et pourtant, <strong>s’habiller plus chaud, même en intérieur, avoir toujours un pull sous la main, sont de bien meilleurs réflexes que de pousser le chauffage</strong> dès que vous avez un petit frisson.</p> <p>Ressortez vos peignoirs, vos pyjamas en pilou, et vous avez même le droit — à voir avec votre conjoint·e — de laisser vos chaussettes pour dormir. Des gestes simples, finalement, pour augmenter votre chaleur corporelle sans forcément augmenter votre consommation d’énergie.</p> <p> </p> <p> </p> <h3>L’air froid ne passera pas par chez vous : améliorer l’isolation de votre logement</h3> <p>En hiver, les dépenses de chauffage sont inversement proportionnelles aux performances de votre logement en matière d’isolation. Voilà comment les améliorer, et comment dépenser votre argent utilement, si vous avez la chance d’être propriétaire de votre habitation, en appartement ou en maison : </p> <p> </p> <p>●<strong>Installer des joints</strong> (fixes ou amovibles) à vos menuiseries (portes et fenêtres)</p> <p>●Remplacer ces mêmes menuiseries par des <strong>matériels plus performants du point de vue de l’isolation</strong></p> <p>●Installer des <strong>volets roulants</strong> à vos fenêtres</p> <p>●Faites la <strong>chasse aux courants d’air</strong> en identifiant les murs et cloisons les moins bien isolées, et en procédant à des interventions — ciblées ou globales — sur ceux-ci.</p> <p>●F<strong>aites rénover votre toiture,</strong> car celle-ci représente à elle seule 25 à 30 % des déperditions de chaleur de votre logement.</p> <p> </p> <p>Vous vous lancez dans des travaux ? Notre article spécial « <a href="/feedbacks/181225-estimation-cout-travaux-maison-guide-pratique" target="_blank">estimation des travaux de la maison</a> » vous intéressera certainement. </p> <p> </p> <p> </p> <h2>En été, c’est pareil. Mais à l’envers.</h2> <p>Les conseils donnés ci-dessus pour réduire votre facture de chauffage peuvent être également repris pour <strong>améliorer votre confort d’été</strong> et éviter autant que possible de recourir à des procédés refroidissants néfastes — ventilateurs — ou même carrément déraisonnables — climatiseurs — pour votre facture d’électricité, et pour la couche d’ozone.</p> <p>Pour faire face aux coups de chaud qui se multiplient, pensez plutôt à aérer aux heures fraîches, à fermer vos fenêtres et à baisser vos volets aux heures chaudes….</p> <p>Et là, du coup, vous avez aussi le droit — et sûrement même le devoir — d’enlever vos chaussettes et votre col roulé.</p> <p> </p> <h3>Électroménager et électronique : des équipements qui facilitent la vie, mais qui ont un impact certain sur notre consommation énergétique</h3> <p>Prochains sur la liste des dépenses énergétiques à cibler, les appareils électroménagers qui envahissent notre quotidien et notre habitat — appartement ou maison —, en allant des plus inutiles aux plus essentiels. En abordant quelques gestes, habitudes et principes pour diminuer leur impact sur votre facture d’énergie.</p> <p>Car pour faire des économies, il s’agit de s’interroger sur ses pratiques et ce qu’on peut faire pour les améliorer.</p> <p> </p> <p> </p> <h3>Aviez-vous besoin de ça ?</h3> <p>Déjà, commencez par vous demander si le nouvel appareil électroménager ou électronique que vous aviez en vue est :</p> <p> </p> <p>1. Utile<br>2. Nécessaire<br>3. La toute dernière version d’un cuiseur vapeur connecté qui ne vous servira finalement, comme les 4 versions précédentes, qu’à cuire des patates….</p> <p> </p> <p>Si on y réfléchit deux minutes, peu d’appareils électroménagers présents dans votre appartement ou maison sont en réalité indispensables au quotidien, alors qu’ils pèsent de plus en plus sur la facture d’électricité. Ne pas les acheter, au-delà d’économiser votre énergie, c’est aussi éviter les coûts environnementaux liés à leur recyclage, et c’est aussi désencombrer vos placards.</p> <p>N’oublions pas non plus que ces appareils produisent de la chaleur, et certains considérablement, ce qui peut donc avoir pour effet d’augmenter la température ambiante, et donc l’envie de recourir à la climatisation — qui augmentera du même coup votre consommation d’électricité, un cercle vicieux finalement.</p> <p> </p> <h3>Et pour le reste…</h3> <p>Pour l’électroménager et l’électronique dont on aurait du mal à se passer (réfrigérateur, aspirateur, plaques de cuisson, four, ordinateur, téléphone, télévision — quoique…), voilà quelques conseils pour diminuer leur impact sur votre consommation d’électricité, et donc votre facture énergétique : </p> <p> </p> <p><strong>●Au moment de l’achat, privilégiez les appareils les plus performants</strong></p> <p>Pour vous guider, l’étiquette-énergie est là, et attribue une note (de la classe A +++ à la classe G) pour vous permettre de repérer les appareils les moins énergivores, c’est-à-dire les moins gourmands en électricité. Lesquels seront certainement plus chers au passage en caisse, mais dont le différentiel de coût sera vite amorti sur votre facture énergétique. Certains fabricants et commerçants vont même plus loin en indiquant — merci à eux — le coût moyen en électricité d’un appareil. Encore plus pratique pour repérer les meilleurs produits, et bien comprendre leur impact sur votre consommation d’électricité et votre budget énergie !</p> <p><strong>●Pensez à éteindre vos appareils quand ils ne fonctionnent pas</strong></p> <p>Par rapport à la simple mise en veille, cela vous permet d’économiser de plus de 66 % leur consommation, ce qui est tout de même loin d’être négligeable.</p> <p>●<strong>Entretenez vos appareils</strong>, et au besoin faites les réviser s’ils dysfonctionnent et consomment plus d’énergie. Que de raison.</p> <p> </p> <p> </p> <h3>Top 9 des appareils électriques domestiques qui consomment le plus</h3> <h3> </h3> <p><span style="text-decoration: underline;">And the winner is :</span></p> <p>1. Combiné (réfrigérateur + congélateur).</p> <p>2. Réfrigérateur indépendant</p> <p>3. Lave-linge</p> <p>4. Four</p> <p>5. Plaques de cuisson</p> <p>6. Lave-vaisselle</p> <p>7. Sèche-linge</p> <p>8. Lave-linge</p> <p>9. Micro-ondes.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Vous en voulez encore ?</h2> <p>Certains des conseils évoqués ici l’avaient déjà été dans notre article plus général sur la façon d’<a href="/feedbacks/179800-economiser-argent-quotidien" target="_blank">économiser de l’argent au quotidien</a> , qui contient beaucoup d’autres astuces pour alléger le poids de ses dépenses.</p> <p> </p> <h3>Let the sunshine, let the sunshine in !</h3> <p>Last but not least : l’éclairage est un autre poste important en matière de facture énergétique. Et voilà les astuces que l’on peut vous conseiller, classées par ordre de difficulté : </p> <p> </p> <p>●<strong>Éteindre la lumière</strong> en sortant d’une pièce (« C’est pas Versailles ici ! »)</p> <p>●Avant d’allumer la lumière, se rappeler qu’il fait jour et <strong>ouvrir plutôt les volets et rideaux</strong></p> <p>●<strong>Remplacer ses ampoules halogènes</strong> par des ampoules à basse consommation d’énergie, sauf dans les pièces où vous êtes amené·e à éteindre et à allumer la lumière de manière fréquente (zones de passage par exemple). Ces ampoules sont plus chères à l’achat, mais peuvent vous permettre d’économiser jusqu’à 75 % de votre consommation électrique d’éclairage, et autant sur votre facture d’électricité</p> <p>●<strong>Automatiser vos volets grâce à la domotique</strong> pour profiter au maximum de la lumière du jour, l’impact de cette installation sur votre facture d’électricité sera largement compensé par l’augmentation de la performance de votre habitation</p> <p>●<strong>Rénover votre appartement ou maison</strong> pour y insérer plus d’ouvertures naturelles.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Le zéro déchet, une autre solution bonne pour la planète et pour le porte-monnaie</h2> <p>En plus de tous ces conseils sur la façon d’économiser de l’énergie, on ne saurait que trop vous conseiller d’adopter une autre bonne pratique, elle aussi aux effets plus que positifs, pour l’environnement : la limitation de vos déchets. On en parlait déjà ici dans cet article sur la question <a href="/feedbacks/180552-zero-dechet-economiser-faisant-courses" target="_blank">des économies générées par le zéro déchet</a></p> <p>Vous voilà désormais mieux armé.e pour faire des économies d’énergie, en dépensant plus ou moins d’énergie et d’argent en fonction de votre budget. Et rappelez-vous que <strong>les dépenses que vous ferez dans ce domaine, si elles peuvent de prime abord faire peur, seront en général vite rentabilisées</strong>. Dans ce domaine-là comme dans d’autres, il s’agit encore une fois de se placer à moyen et long terme pour faire des économies, durablement.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>L’eau, une autre ressource à économiser et à protéger</h2> <p>Puisque vous êtes lancé dans la réalisation d’une économie de vos énergies, penchez-vous sur ce que pouvez faire pour diminuer votre consommation d’eau. Avec les changements climatiques, la raréfaction de cette ressource se fait ressentir chaque été, même en France. A votre niveau, vous pouvez agir pour limiter ce problème majeur, et augmenter la disponibilité de la ressource en eau, tout en diminuant votre facture d’eau : </p> <p> </p> <p>●<strong>Installez des mousseurs</strong> sur vos robinets</p> <p>●<strong>Traquez les fuites</strong></p> <p>●<strong>Eteignez les robinets</strong> (notamment la douche). Quand vous vous savonnez les mains ou le corps, vous n’avez pas besoin d’eau.</p> <p>●<strong>Aux bains, privilégiez les douches</strong>, beaucoup plus économes en eau</p> <p>●Et pourquoi pas, alterner chaque jour douche et lavage au lavabo - à l’échelle d’une famille, l’impact sur votre économie d’eau sera radical</p> <p>●<strong>Evitez d’arroser</strong> quand l’eau de pluie assure largement, à elle seule, l’irrigation de vos plantations</p> <p>●<strong>Paillez vos végétaux</strong> pour diminuer leur consommation d’eau</p> <p>●<strong>Installez un récupérateur d’eau</strong> dans votre jardin.</p> <p> </p> <p> </p> <p>Et pour protéger votre famille face à un accident de la vie, optez pour notre nouvelle Assurance Factures Oney pour seulement 5,50€/mois. Une couverture qui assure le paiement de vos factures d'eau, d'électricité, de gaz et de fioul jusqu'à 250€/mois en cas de perte d’emploi, d’incapacité totale de travail ou de perte totale et irréversible d’autonomie (1).</p> <p> Alors n'attendez plus !</p> <p>Julie,</p> <p> </p> <p>(1) Sous réserve de respecter les conditions d’adhésion et de prise en charge indiquées dans les notices d’assurances présentées dans <a href="https://assurances-factures-oney.souscription.eu/?utm_source=Oney&amp;utm_medium=blog&amp;utm_campaign=assurance-loyer-factures-102020" target="_blank">les notices d’assurances disponibles ici</a>.</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Fri, 04 Dec 2020 15:53:00 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181268-economiser-energie https://blog.oney.fr/feedbacks/181268-economiser-energie 181268 6 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/6adfe4e25e07a26c/comment_economiser_de_l_energie_min_medium.png image comment economiser de l energie-min.PNG 121 80 Comment (bien) lire sa fiche de paie ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Salariés, prenez-vous le temps de décrypter ligne par ligne les montants inscrits sur votre fiche de paie, ou vous contentez-vous — comme la plupart d’entre nous — de zoomer sur les chiffres inscrits en bas à droite, ceux qui correspondent au revenu versé sur votre compte bancaire ? On ne vous blâme pas, mais saviez-vous que votre bulletin de salaire comporte des informations obligatoires essentielles pour vous ? Bien les connaître vous permettra de vérifier que tout est en ordre et de faire valoir vos droits, le cas échéant. </p> <p> </p> <p>Ceux d’entre vous dont les fiches de paie s’étalaient sur plus de trois pages il y a quelques années s’en souviennent peut-être : la présentation globale des bulletins de salaire a été simplifiée en 2018 pour en faciliter la compréhension par les salariés, et la gestion par les entreprises. </p> <p> </p> <p>Auparavant, la multiplication des intitulés, le manque d’harmonisation d’une structure à une autre et un nombre trop grand de lignes de chiffres rendaient l’ensemble quasiment illisible à l’extérieur du service RH. </p> <p> </p> <p>Aujourd’hui, d’un emploi à un autre, la fiche de paie se structure de la même façon et reprend les mêmes types d’informations. Vous y retrouvez :</p> <ul> <li>des informations vous concernant vous et votre poste dans l’entreprise</li> <li>des informations sur votre employeur</li> <li>le calcul détaillé du montant exact de votre salaire (salaire de base, primes, charges, cotisations, etc).</li> <li>l’état de vos congés payés et autres « repos » prévus dans votre contrat (compte épargne temps, repos compensateurs, etc.)</li> <li>les informations relatives au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu</li> <li>et enfin, ce qui vous intéresse le plus : votre salaire net, bien mis en évidence.</li> </ul> <p> </p> <h2>Le contenu d’une fiche de paie : quelques informations d’identité obligatoires </h2> <h2> </h2> <p>Les informations sur le salarié</p> <p>Sur votre bulletin de salaire, vous devez retrouver vous concernant :</p> <ul> <li> <strong>votre identité</strong>, nom, prénom, adresse, votre numéro de sécurité sociale. Parfois, un numéro de matricule qui vous identifie dans l’entreprise.</li> <li><strong>l’intitulé de votre emploi</strong></li> <li> <strong>votre classification</strong> (ouvrier, agent de maîtrise, cadre, etc.). </li> <li>Un coefficient ou d’un niveau hiérarchique : ils correspondent à des informations que vous pouvez retrouver dans votre convention collective, et définissent, entre autres, votre niveau de salaire.</li> <li> <strong>le nom de la convention collective</strong> à laquelle vous êtes rattaché. Si vous ne dépendez d’aucune convention collective, votre fiche de paie fait référence au Code du travail. Ces informations sont importantes pour définir vos droits pour les congés payés, et la durée de votre préavis lorsque vous quittez l’entreprise.</li> <li>votre <strong>date d’entrée dans l’entreprise et votre ancienneté</strong>.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>Les informations qui concernent l’employeur</strong></p> <ul> <li>Votre fiche de paie contient également des informations obligatoires sur votre employeur :</li> <li>le nom de l’entreprise</li> <li>son adresse</li> <li>son numéro de SIRET, un code qui sert à identifier l’entreprise</li> <li>un code appelé APE, ou NAF : c’est une série de chiffres qui identifie l’activité principale de l’entreprise.</li> </ul> <p> </p> <h2>Les informations relatives au salaire et aux charges</h2> <h2> </h2> <p>C’est généralement ici que les choses commencent à se compliquer quand on cherche à lire son bulletin de salaire dans le détail, mais pas de panique ! Voici les points essentiels auxquels vous devez être attentifs :</p> <p> </p> <h3>Le salaire brut</h3> <p>Le salaire brut ne doit pas être confondu avec votre salaire net. Le salaire brut correspond au montant de votre rémunération mensuelle avant qu’on ne lui impute les charges salariales. Il se compose :</p> <ul> <li><strong>du salaire de base</strong></li> <li> <strong>des primes</strong> (y compris prime de congés, prime de naissance, etc.)</li> <li> <strong>des heures supplémentaires</strong> éventuelles</li> <li> <strong>de vos absences</strong> (période de congés payés, arrêt maladie, etc.) : si vous avez été en arrêt maladie, par exemple, une ligne apparaît sur votre bulletin de paie en dessous de votre salaire de base pour préciser la période et le montant des indemnités journalières (IJSS) perçues s’il y a lieu.</li> </ul> <p> </p> <p>Le salaire de base correspond au salaire fixé dans votre contrat de travail. Cette ligne ne tient pas compte de vos primes ni de vos heures supplémentaires. Ce salaire de base est présenté sous la forme de :</p> <ul> <li>la durée de votre temps de travail, exprimée en heures travaillées. Pour un temps plein à 35 heures par semaine, cela correspond à <strong>151,67 heures</strong> </li> <li>votre taux horaire, qui doit être supérieur au SMIC (10,15 euros brut).</li> </ul> <p> </p> <p>Les primes et les heures supplémentaires doivent apparaître sous deux autres lignes, distinctes du salaire de base. Le nombre et le taux horaire des heures supplémentaires doivent également apparaître clairement sur votre bulletin de paie.</p> <p> </p> <h3>Les cotisations et les contributions sociales</h3> <p>Votre bulletin de salaire mentionne ensuite plusieurs types de cotisations et de contributions sociales. Celles qui sont payées directement par le salarié sont déduites de votre salaire brut. Votre fiche de paie mentionne aussi les cotisations payées directement par l’employeur. </p> <p> </p> <p>Pour chaque cotisation, votre fiche de paie mentionne « l’assiette », c’est-à-dire le montant sur lequel le calcul se fonde, et le taux de la cotisation qui vous concerne.</p> <p> </p> <p>Ces cotisations correspondent à des protections sociales et elles sont classées sur la fiche de paie par type de risque.</p> <p> </p> <p><strong>« Santé », avec :</strong></p> <ul> <li>les cotisations pour votre complémentaire santé (mutuelle), s’il y a lieu ;</li> <li>les cotisations pour la complémentaire incapacité invalidité décès, qui est facultative ;</li> <li>les cotisations « sécurité sociale » (payées par l’employeur uniquement), qui financent la prise en charge des frais de santé et vos indemnités journalières en cas d’arrêt maladie.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>« Accident du travail - Maladies professionnelles »</strong> (cotisation pour l’employeur uniquement). Le montant de la cotisation est calculé sur la base des salaires bruts de l’entreprise et d’un taux qui dépend de la taille et de l’activité de l’entreprise.</p> <p><strong>« Retraite », avec :</strong></p> <ul> <li>Sécurité sociale plafonnée, il s’agit d’une cotisation assise sur un salaire « plafond » fixé par la loi chaque année, et dont le taux est aussi fixé par la loi, pour financer la retraite de base ;</li> <li>sécurité sociale déplafonnée, il s’agit d’une cotisation assise cette fois sur le montant de votre propre salaire, pour financer la retraite de base ;</li> <li>complémentaire tranche 1 (ou tranche A), et parfois également, complémentaire tranche 2 (ou tranche B et C) et retraite supplémentaire : il s’agit de cotisations versées pour la ou les caisses de retraites complémentaires.</li> </ul> <p><strong>« Famille »,</strong> une cotisation versée uniquement par l’employeur et qui finance les allocations familiales.</p> <p><strong>« Chômage »,</strong> une cotisation versée uniquement par l’employeur et qui finance l’assurance chômage.</p> <p> </p> <p>Votre employeur verse également d’autres contributions diverses, qui sont mentionnées à la ligne « autres contributions dues par l’employeur », elles correspondent à plusieurs cotisations comme le versement transport, la cotisation à la formation professionnelle continue, etc.</p> <p> </p> <h3>Deux cotisations particulières : CSG et CRDS</h3> <p>Enfin, parmi les contributions et cotisations, deux font souvent parler d’elles : <strong>la CSG et la CRDS.</strong></p> <p>La CSG, ou contribution sociale généralisée, sert à financer la protection sociale en France (assurance maladie, allocations familiales, fonds de solidarité vieillesse…). Une partie de la CSG est déductible de l’impôt et une autre partie ne l’est pas. La CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale), elle, est un impôt destiné à apurer la dette des organismes de sécurité sociale. Elle n’est pas non plus déductible.</p> <p> </p> <p><strong>À noter :</strong> comme une partie de ces deux cotisations ne sont pas déductibles des impôts, la CSG et la CRDS expliquent généralement une partie de l’écart entre votre salaire net, celui que vous touchez réellement, et le salaire net imposable, une notion fiscale sur laquelle se calcule le montant de vos impôts sur le revenu. </p> <p> </p> <h3>Les autres versements perçus et leur nature</h3> <p>La fiche de paie, enfin, fait apparaître le montant d’autres versements auxquels vous pouvez avoir droit en tant que salarié : la participation aux titres restaurants par exemple, ou un forfait dédié au télétravail le cas échéant.</p> <p> </p> <h3>Le salaire net</h3> <p>Enfin, et c’est la partie la plus évidente de votre bulletin de salaire, votre fiche de paie affiche votre salaire net, c’est-à-dire la somme que vous percevrez précisément sur votre compte et qui vous permettra <a href="/feedbacks/179791-bien-gerer-budget-mensuel" target="_blank">d’élaborer votre budget mensuel</a>. L’information se trouve généralement en bas à droite du document, bien mise en évidence.</p> <p> </p> <h3>Les informations sur le prélèvement à la source</h3> <h3> </h3> <p>Depuis janvier 2019, votre fiche de paie fait également apparaître les informations relatives au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Vous devez voir sur votre fiche de paie votre salaire net avant impôt sur le revenu. En dessous de cette ligne, dans un cadre à part, vous retrouvez la totalité des informations correspondant au prélèvement à la source. Vous y retrouvez :  </p> <ul> <li>la base, qui sert d’assise au calcul de votre impôt, il s’agit de votre salaire net imposable ;</li> <li>votre taux d’impôt sur le revenu, <a href="https://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/impot-sur-le-revenu-2020-quel-taux-choisir-pour-le-prelevement-a-la-source-1172618#:~:text=Pour%20un%20couple%20mari%C3%A9%20d%C3%A9clarant,de%20%3A%207%2C1%20%25." target="_blank">qui peut être « personnalisé », « individualisé » ou « neutre »</a>. Ce taux s’actualise en septembre, en fonction de vos déclarations de revenus effectuées au printemps.</li> <li>le montant prélevé directement sur votre salaire.</li> </ul> <p> </p> <h3>Les autres mentions obligatoires</h3> <p> </p> <p>Enfin, votre fiche de paie fait apparaître des informations sur l’état de vos congés payés et de tous les repos qui vous sont dus (repos compensateurs, compte épargne temps pour les salariés concernés). Cette information est obligatoire, et vous permet de savoir précisément combien de jours de congés il vous reste à prendre dans l’année - de quoi préparer sereinement vos prochains congés d’été.</p> <p> </p> <p>Et pour finir, vous devez retrouver sur votre bulletin de salaire deux mentions obligatoires :</p> <ul> <li>une information vous invitant à consulter le site <a href="https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F559" target="_blank">service-public.fr</a> pour toute précision sur les termes de votre bulletin de salaire</li> <li>une information vous invitant à conserver votre bulletin de salaire sans limitation de durée. En effet, pour faire valoir vos droits, et notamment vos droits à la retraite, il est important de conserver la totalité de vos fiches de paie. </li> </ul> <p> </p> <h3>En conclusion : lisez bien toute votre fiche de paie !</h3> <h3> </h3> <p>Vous le voyez, votre fiche de salaire comporte beaucoup plus d’informations que votre seul salaire net : elle vous donne des informations importantes sur la composition exacte de votre rémunération, mais aussi sur vos droits sociaux.</p> <p>N’hésitez pas à l’étudier en détail chaque mois, à bien vérifier la présence de vos heures supplémentaires s’il y a lieu, ou d’une éventuelle indemnité en cas d’arrêt maladie. Si vous avez des questions ou des doutes, vous pouvez vous adresser à votre employeur. En cas de litige, rapprochez-vous d’un représentant du personnel, qui saura vous aiguiller.</p> <p>Julie,</p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 02 Dec 2020 17:26:44 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181262-bien-lire-fiche-paie https://blog.oney.fr/feedbacks/181262-bien-lire-fiche-paie 181262 6 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Consom'acteurs Consom'acteurs http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/1bb0c11e15ddc408/fiche_de_paie_oney_min_medium.png image fiche de paie oney-min.PNG 120 80 31 astuces et conseils pour faire des économies dès aujourd’hui antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Gérer son budget de façon optimale, ce n’est pas simple pour tout le monde. Les sites et applications qui vous proposent de suivre vos dépenses à la lettre oublient souvent que cette activité est chronophage et que vos journées sont bien remplies. Voici donc des astuces plus réalistes pour étudier comment mieux gérer votre budget.</p> <p> </p> <p>Que vous ayez un projet précis pour lequel vous souhaitez économiser, ou que vous souhaitiez simplement limiter les dépenses au quotidien, cette liste de conseils devrait vous aider à mieux gérer votre argent. Pour vous aider à y voir clair, nous avons réparti nos astuces en sous-catégories :</p> <ul> <li>Des conseils qui vous inviteront à réviser vos comportements d’acheteur</li> <li>des astuces pour les dépenses du quotidien (courses, transports, etc.)</li> <li>des idées alternatives pour vos dépenses plus importantes</li> <li>Des remarques générales sur vos finances</li> </ul> <p> </p> <p>C’est parti !</p> <p> </p> <h2>Comment faire des économies : commencez par surveiller vos comportements d’achats ! </h2> <h2> </h2> <p>Ce sont nos mauvaises habitudes qui nous pénalisent le plus ! Pour repartir sur de bonnes bases, suivez ces quelques bonnes idées.</p> <p> </p> <h3>1. Faire un état des lieux de ses dépenses deux ou trois fois dans l’année.</h3> <p>Plutôt que de regarder tous les jours votre compte bancaire, prenez une heure de votre temps, un dimanche, deux ou trois fois dans l’année, et dressez la liste de vos dépenses pour vérifier s’il ne faut pas supprimer un abonnement à la salle de sport, diviser les coûts du forfait spotify avec votre famille, ou s’il n’est pas temps réajuster votre forfait de téléphone. </p> <p> </p> <h3>2. Analyser vos dépenses mensuelles</h3> <p>Dessinez un diagramme de vos dépenses et analysez la répartition de vos achats. Vous pouvez définir précisément quel pourcentage de votre revenu passe dans votre logement (loyer, chauffage, énergie), dans vos achats de la vie courante (nourriture, vêtements), dans votre voiture (essence, assurance…), etc. Vous aurez alors une idée plus précise du poste de dépenses qui vous coûte le plus.</p> <p> </p> <h3>3. Payer en liquide</h3> <p>La carte bancaire rend vos dépenses abstraites. Quand vous payez en liquide, au contraire, vous visualisez immédiatement combien d’euros restent dans votre porte-monnaie. Vous pouvez prévoir de retirer une fois par semaine la somme qu’il vous faut pour vos dépenses, et vous interdire d’utiliser la CB. Essayez sur un mois, vous verrez le résultat.</p> <p> </p> <h3> 4. Se désabonner à tous les mails commerciaux </h3> <p>Dans la même lignée, pour éviter de vous laisser tenter par tous les articles qu’on vous propose directement dans votre boîte mail : désabonnez-vous de toutes ces mailing-lists qui polluent vos boîtes mail. Vous ferez un geste pour votre budget et pour l’écologie.</p> <p> </p> <h3> 5. Définissez un jour dans la semaine où vous ne pouvez rien acheter </h3> <p>Voilà une petite astuce un peu étrange, certes, mais l’effet est surtout psychologique : interdisez-vous de faire la moindre dépense par exemple tous les vendredis. Vous repérerez ainsi facilement ces achats compulsifs auxquels vous cédez peut-être facilement en temps ordinaire.</p> <p> </p> <h3> 6. Ne vous promenez pas dans les magasins </h3> <p>C’est parfois la sortie du samedi, mais pourquoi donc passer votre temps dans un supermarché plutôt que de profiter du grand air ? Une astuce qui vous évitera bien des achats compulsifs : ne vous promenez pas dans les magasins, et vous ne serez pas tenté d’y dépenser toutes vos économies. </p> <p> </p> <h3> 7. Attendre quelques jours avant de faire un achat plaisir pour éviter l’achat compulsif</h3> <p>Il nous arrive à tous de craquer pour un objet déco, une paire de chaussures, un joli pull, un week-end à moitié prix aperçu en scrollant sur nos réseaux sociaux favoris, ou en passant devant une vitrine. Stop ! Arrêtez-vous avant d’acheter. Notez l’adresse, et passez à autre chose. Si vous y pensez encore plusieurs jours après, vous pourrez y réfléchir. Sinon, vous aurez évité un achat compulsif.</p> <p> </p> <h3>8. Privilégiez les drives pour éviter les achats compulsifs</h3> <p>Les achats en ligne via un service de drive sont un bon moyen de maîtriser les coûts de vos courses du quotidien. D’abord, parce que vous voyez à mesure de vos courses le montant final de votre ticket de caisse augmenter — ce qui vous incitera à limiter de trop grosses dépenses. Et ensuite, parce que vous évitez ainsi les achats compulsifs.</p> <p> </p> <h2>Faire des économies au quotidien : zoom sur vos dépenses alimentaires</h2> <p>L’alimentation est un poste de dépense important dans les familles. Il est possible d’économiser beaucoup en gérant habilement ses achats alimentaires.</p> <p> </p> <h3>9. Préparer en amont vos repas de la semaine</h3> <p>Prenez 20 minutes, une fois par semaine, pour écrire vos menus : vous n’achèterez que ce dont vous avez besoin pour préparer vos différents repas. Et en plus, si vous les cuisinez à l’avance, vous ne serez plus tenté de céder à l’appel de la facilité. Au revoir fast-food, pizza, sushis, bonjour petits plats maisons préparés en famille avec amour, et à moindres frais.</p> <p> </p> <h3>10. Préparer votre café à la maison</h3> <p>Si vous avez pour habitude de prendre votre Latte Macchiato au caramel tous les matins sur la route du boulot, vous dépensez au minimum entre 3 et 4 euros par jour, soit environ 15 à 20 euros par semaine… Limitez donc votre consommation de café à emporter, et préparez plutôt votre boisson préférée à la maison le matin.</p> <p> </p> <h3>11. Amener votre déjeuner au bureau</h3> <p>Comme pour le café, plutôt que de passer commande à l’extérieur, préparez votre déjeuner chez vous, et amenez votre lunchbox au bureau. Économie possible : plusieurs euros par jour. Faites donc le calcul sur un mois !</p> <p> </p> <h3>12. Faites les courses une fois dans la semaine</h3> <p>Une fois par semaine, faites une liste de courses, et une fois dans le magasin, tenez-vous-y ! C’est la meilleure façon d’éviter d’acheter tout ce qui vous fait envie en tête de gondole et de vous concentrer sur l’essentiel. Une astuce imparable.</p> <p> </p> <h2>Faire des économies au quotidien : d’autres astuces</h2> <p>En dehors de vos achats alimentaires, de nombreuses petites dépenses du quotidien peuvent aussi se voir réduites pour gagner quelques euros par mois.</p> <p> </p> <h3>13. Privilégiez le covoiturage et les transports en commun</h3> <p>Une voiture, ça coûte cher ! Entre l’essence, l’assurance, les frais d’entretien du véhicule… Selon plusieurs études, le coût annuel d’un véhicule s’élève entre 5000 et 9000 euros selon les modèles ! Dès que vous le pouvez, privilégiez les transports en commun, et le covoiturage, qui vous reviendront bien moins cher !</p> <p> </p> <h3>14. Supprimez votre ligne fixe</h3> <p>Voilà une petite économie à laquelle on ne pense pas assez : supprimez votre ligne fixe de téléphone si vous utilisez exclusivement votre portable pour passer vos appels. Vous gagnerez quelques euros tous les mois.</p> <p> </p> <h3>15. Optez pour des lampes, de l’électroménager ou un chauffage plus écologiques</h3> <p>Connaissez-vous la consommation d’eau et d’électricité de votre lave-linge ? Ces informations se vérifient à l’achat et peuvent, sur le long terme, limiter sérieusement vos factures. Quand vous choisissez vos appareils électroménagers, vérifiez !</p> <p>De la même façon, votre mode de chauffage et vos radiateurs peuvent être une vraie source de gaspillage d’énergie et d’argent ! Investir dans une nouvelle chaudière, dans des valves thermostatiques ou dans des radiateurs nouvelle génération, sur le long terme, sera payant. </p> <p> </p> <h3> 16. Optez pour les objets de seconde main (vêtements, électroménager, puériculture, jouets…)</h3> <p>Le marché de l’occasion se porte bien : en 2005, 17 % des Français avaient acheté un produit de seconde main, un chiffre passé à 60 % en 2019 ! Voiture, mais aussi meubles, électroménager, vêtements, jouets… L’essor des plateformes de vente entre particuliers, dans la lignée de sites Internet comme Le Bon Coin, et d’appli comme Vinted, rend de plus en plus facile de trouver son bonheur d’occasion. Tout le monde y gagne : le vendeur, l’acheteur, et la planète. Chinez, vous économiserez !</p> <p> </p> <h3>17. Revendez vos objets non utilisés</h3> <p>Il n’y a pas de raison : si vous pouvez acheter d’occasion, vous pouvez aussi revendre les objets qui ne vous servent plus. Organisez régulièrement un tri de vos placards et revendez vêtements, jouets et autres produits divers et variés dont vous n’avez plus l’utilité. Une fois encore, le bénéfice est double : vous gagnez de la place chez vous, et vous récoltez quelques euros pour votre épargne ou pour un achat plaisir.</p> <p> </p> <h2>Comment éviter de dépenser trop pour de gros achats ?</h2> <p>Les achats importants, de meubles ou d’électroménager, sont souvent source de dépenses plus importantes que prévu. Outre l’achat de seconde main qui est valable aussi pour ces achats importants, d’autres bonnes idées peuvent vous aider.</p> <p> </p> <h3>18. Attendre les soldes ou les meilleures promotions pour acheter vos produits/services coûteux (vacances, télévision, machine à laver…)</h3> <p>Le lave-vaisselle vous a lâché ? Ne vous précipitez pas tout de suite pour le remplacer : faites le tour des promos, attendez peut-être les soldes, comparez les prix. Cela vous laissera le temps de faire un meilleur achat, à un prix plus intéressant, et même peut-être de mettre de côté pour le payer cash. </p> <p> </p> <h3>19. Privilégiez le paiement en plusieurs fois plutôt que le découvert </h3> <p>Pour les gros achats, le paiement en plusieurs fois sans frais est proposé par de nombreuses enseignes : il peut être une bonne option, pour vous éviter le découvert.</p> <p> </p> <h3>20. Privilégiez la qualité </h3> <p>On peut être tenté de payer moins cher pour certaines dépenses, mais parfois il peut être intéressant de mettre le juste prix dans un produit de qualité qui durera plus longtemps. Étudiez la question pour vos gros achats (électroménager, ameublement), et pour certaines dépenses de la vie quotidienne, comme une bonne paire de chaussures. Mettre 100 euros dans une paire qui durera plusieurs années vaut peut-être plus la peine que de dépenser 30 euros tous les trois mois pour changer vos baskets.</p> <p> </p> <h3>21. Comparez les prix dans les magasins près de chez vous </h3> <p>Pour vos dépenses du quotidien comme pour vos plus gros achats, n’hésitez pas à comparer les prix dans les magasins autour de chez vous pour trouver le meilleur rapport qualité-prix. </p> <p> </p> <h3>22. Testez la location plutôt que l’achat</h3> <p>Besoin d’un outil pour réaliser des travaux ? Et si, plutôt que de l’acheter, vous tentiez la location ? Des sites et des magasins proposent ce type de service. Louer peut vous revenir moins cher que d’acheter dans certains cas, pour des outils coûteux dont vous n’aurez que peu l’utilité.</p> <p> </p> <h2>Peut-on économiser et préserver ses loisirs ?</h2> <p>Souvent, quand on veut faire des économies, les dépenses de loisirs sont les premières qu’on écarte, et à contrecœur. Pourtant, vous pouvez tout à fait continuer de vous faire plaisir, sans trop dépenser. Quelques idées.</p> <p> </p> <h3>23. Pour vos loisirs, renseignez-vous sur les activités gratuites ou les promotions</h3> <p>Savez-vous que vous pouvez profiter gratuitement de tous les musées les 1ers dimanches de chaque mois ? De bons plans comme celui-ci, il en existe plusieurs, et sans doute aussi près de chez vous : activités culturelles, spectacles gratuits, loisirs à moindre coût, renseignez-vous.</p> <p>Vous pouvez aussi profiter des achats groupés et des promotions pour les loisirs (via des sites comme Groupon, ou La Fourchette pour les restaurants), une façon de se faire plaisir, sans se ruiner.</p> <p> </p> <h3>24. Emprunter vos livres et DVD</h3> <p>Dans la catégorie des loisirs, d’ailleurs, vous pouvez réduire votre budget livre, ciné, DVD, en vous inscrivant tout simplement à une médiathèque près de chez vous (les frais d’inscriptions sont souvent gratuits ou à coût très réduit), ou en organisant un réseau de partage avec vos proches. Zéro euro et la culture au pas de votre porte : qu’attendez-vous donc ?</p> <p> </p> <h3>25. Faites vos produits vous-même </h3> <p>Le Do-it Yourself (DIY) est tendance, et devient même un loisir pour beaucoup ! Le bonus : pour beaucoup de produits, il est économique. Pour les produits ménagers par exemple, avec du vinaigre, du bicarbonate de soude, du savon de Marseille (et un peu d’huile de coude), vous pouvez nettoyer quasiment toute la maison, à moindres frais. Vous pouvez également fabriquer vos propres cosmétiques. C’est ludique, et moins cher !  </p> <p> </p> <h3>26. Faites des soirées à la maison plutôt qu’à l’extérieur </h3> <p>Les sorties au restaurant, les cocktails au bar, les tickets de cinéma ou les parties de bowling, tout cela a un coût certain (et puis, c’est surfait). Et si vous réduisiez les soirées à l’extérieur et que vous receviez plutôt les amis à la maison ? Une soirée jeux de société, un bon DVD dans le canapé, devant des pizzas faites à la main, voilà qui marche aussi pour s’amuser sans trop dépenser.</p> <p> </p> <h3> 27. Louer votre logement quand vous n’y êtes pas</h3> <p>Vous partez en vacances ? Vous pouvez louer votre propre logement via des plateformes d’échanges dédiées, pour couvrir le coût de votre propre location.</p> <p> </p> <h2>Pour économiser, gérer judicieusement vos finances</h2> <p>Enfin, pas de secret, mais pour économiser, surveiller de près où va votre argent et ce que votre banque fait de vos finances. Il faudrait d’ailleurs commencer par là, pour un budget au carré, géré de main de maître. À vous les économies.</p> <p> </p> <h3>28. Renégocier vos contrats (prêt, assurance, téléphone, box…)</h3> <p>Tous vos contrats sont renégociables : vos besoins et votre vie évoluent ? Peut-être faut-il modifier votre contrat d’assurance habitation. Et d’ailleurs, passez au crible toutes vos assurances : vous êtes parfois couverts deux fois pour le même risque. Avez-vous besoin de toutes ces options avec votre forfait de téléphone ou votre box Internet ? Soyez vigilants, vérifiez ce pour quoi vous payez. Et c’est valable aussi pour vos prêts, prêts à la consommation comme prêts immobiliers. Pour votre prêt immobilier, vous pouvez même tenter de vous renseigner dans une autre banque, qui aura peut-être plus avantageux à vous offrir. </p> <p> </p> <h3>29. Limitez votre découvert autorisé</h3> <p>Le découvert autorisé, c’est le piège pour la santé de votre budget d’autant plus qu’il peut engendrer des frais ! Vous voulez économiser ? Évitez de dépenser au-delà de vos ressources. Le découvert autorisé doit vous servir en cas de coup dur, mais ne doit pas devenir une habitude.</p> <p> </p> <h3>30. Retirez de l’argent seulement dans votre banque </h3> <p>Certaines banques n’autorisent qu’un nombre limité de retraits dans des guichets d’autres banques. Au-delà, des frais bancaires sont prélevés. Pour éviter les mauvaises surprises, retirer votre argent uniquement dans votre propre banque.</p> <p> </p> <h3> 31. Choisissez judicieusement où placer votre argent </h3> <p>Un bon placement vous rapporte : plutôt que de laisser l’argent dormir sous le matelas, ou même sur votre livret A, étudiez les nombreuses possibilités que vous offre votre banque, et renseignez-vous sur ce que proposent les banques en ligne. </p> <p> </p> <p> </p> <p>Voilà pour nos conseils et astuces ! De façon générale, surveillez toujours vos dépenses, prenez du recul avant tout achat et étudiez les alternatives ! Et vous, quelles sont vos bonnes idées pour économiser ? Venez nous raconter !</p> <p>Julie,</p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 02 Dec 2020 17:16:00 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181261-31-astuces-conseils-faire-economies https://blog.oney.fr/feedbacks/181261-31-astuces-conseils-faire-economies 181261 24 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Consom'acteurs Consom'acteurs http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/a73979ab129e4d1a/32_astuces_economiser_oney_medium.png image 32 astuces economiser oney.PNG 120 80 Grandes familles : comment mieux gérer le budget familial ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Que vous cherchiez à fuir les fins de mois difficiles, ou des astuces et méthodes pour pouvoir enfin économiser et offrir à la famille les vacances dont tout le monde rêve, vous avez décidé de mieux organiser votre budget. Vous avez bien raison. Quand on est une famille, et peut-être plus encore quand les enfants sont nombreux, il faut prendre de bons réflexes dans la gestion de son argent. </p> <p> </p> <h2>Toujours commencer par établir son budget</h2> <p>Vous n’y couperez pas, malgré votre allergie aux tableurs excel ou aux livres de comptes. La base solide sur laquelle construire votre sérénité financière, c’est un budget prévisionnel, construit aussi finement que possible.</p> <p> </p> <p>Un budget, c’est la liste de vos ressources et la liste de vos dépenses. Quand on est une famille, il faut tenir compte de la totalité des ressources du ménage : le salaire de chacun, les éventuelles aides familiales que vous percevez, etc. Tous vos revenus doivent être listés.</p> <p>Pour les dépenses, c’est la même chose :</p> <ul> <li>vos dépenses fixes (crédits - crédit immobilier comme crédit personnel -, loyer, chauffage, eau, électricité, mais aussi cantine, garderie des petits, frais des lignes téléphoniques de vos ados, etc.)</li> </ul> <ul> <li>vos dépenses variables : alimentation, vêtements, loisirs…</li> </ul> <p> </p> <p>Quand on est une famille nombreuse, une astuce intéressante est de fixer un montant à ne pas dépasser pour ces dépenses variables. Et d’essayer de s’y tenir. </p> <p><a href="/feedbacks/179791-bien-gerer-budget-mensuel" target="_blank">Comment bien établir son budget ? Découvrez les bonnes pratiques dans notre article dédié.</a></p> <p>Prévoyez dans votre budget une ligne pour votre épargne. Ne négligez pas de mettre de l’argent de côté pour les coups du sort (un lave-vaisselle en panne, une voiture qui lâche…). </p> <p>Si vous avez du mal à monter votre propre tableur excel, ou à savoir par quel bout prendre votre cahier de comptes, il existe des modèles en ligne, que vous trouverez facilement. Vous pouvez aussi vous appuyer sur des applications mobiles. Certaines banques vous proposent d’ailleurs leur propre application de gestion de budget.</p> <p>Vous pouvez tester des applis de suivi de vos dépenses et de gestion de vos comptes comme Linxo, Bankin ou Budgea (toutes les trois existent dans des versions gratuites).</p> <p> </p> <h2>Bien gérer son budget familial en 8 astuces </h2> <p>Une fois le budget mensuel bien établi, voici 9 idées pour réduire les dépenses et gérer vos revenus efficacement.</p> <p> </p> <h3>Astuce n°1 : Mutualiser les achats, viser les économies d’échelles, traquer les doublons</h3> <p>Quand on est nombreux à la maison, il y a de forte chance que certains objets ou produits puissent être partagés, plutôt qu’acheter en double. On pense en particulier aux jouets pour les enfants : des jeux communs, plutôt qu’un exemplaire du même jeu pour chaque, par exemple. </p> <p> </p> <h2>Astuce n°2 : prévoir dès l’achat qu’un objet peut être réutiliser</h2> <p>Le réemploi plutôt que le rachat, ce credo fonctionne pour bien des objets du quotidien, surtout quand on a des enfants : vêtements, livres, jouets, meubles, matériel de puériculture… Ce qui ne sert plus à l’un peut servir à un autre. Prendre cette bonne habitude de réutiliser les objets pour plusieurs personnes aura deux effets importants :</p> <ul> <li>Elle vous poussera - et poussera vos enfants - à prendre soin de vos affaires, et donc à les faire durer longtemps.</li> </ul> <ul> <li>Elle implique, au moment de l’achat d’un objet, de se questionner sur sa longévité. Avant de céder à l’impulsion de s’offrir le dernier gadget à la mode, on peut se demander s’il servira encore demain et à qui. De même, cette démarche conduit à favoriser plutôt l’achat d’objet de qualité, qui peuvent durer longtemps, que de produits bon marché qui seront usés en quelques semaines.</li> </ul> <p> </p> <p>Le réemploi, c’est aussi parfois penser à l’achat d’occasion plutôt qu’au neuf. Pour les vêtements et les jouets, la décoration, ou même les cadeaux, les objets de seconde main ou d’occasion sont un bon plan à ne pas négliger.</p> <p> </p> <h3>Astuce n°3 : prendre soin de ses appareils électroménagers (et de tous ses objets de façon générale)</h3> <p>Lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle : ils sont sollicités plus chez les grandes familles qu’ailleurs, et nécessitent d’en prendre d’autant plus soin qu’ils représentent un sacré coût à l’achat. Au moment de choisir vos appareils, assurez-vous de leur longévité et de leur solidité. Puis, dans votre usage quotidien, prenez-en soin : des nettoyages réguliers et un usage conforme vous garantiront une durée de vie plus longue. </p> <p> </p> <h3>Astuce n°4 : Gérer le budget alimentation</h3> <p>Selon L’INSEE, <a href="https://www.insee.fr/fr/statistiques/4293957#titre-bloc-9" target="_blank">l’alimentation représente en moyenne</a> 16,1 % des dépenses des ménages : c’est le troisième poste de dépenses le plus important, derrière le logement et le transport (chiffres de 2017). Quand on est une famille nombreuse, l’alimentation, ça pèse lourd. Mais il est possible de bien manger, et à des frais moindres, même quand on est nombreux :</p> <ul> <li>Faire une liste de courses précise, et s’y tenir, sans céder à l’appel des promotions (qui vous feront en fait dépenser plus pour des achats non prévus, et donc pas forcément utiles)</li> </ul> <ul> <li>Préparer un menu pour la semaine, et s’y tenir aussi</li> </ul> <ul> <li>Limiter les plats tout faits : en cuisinant soi-même, et pourquoi pas en famille, on économise (et on est content de l’avoir fait maison)</li> </ul> <ul> <li>Cuisiner les justes quantités, pour éviter le gaspillage</li> </ul> <ul> <li>Essayer de profiter des achats en circuits courts pour les fruits et légumes frais : c’est meilleur pour la planète, et c’est parfois moins cher d’aller directement chez le producteur d’à côté. Renseignez-vous, comparez !</li> </ul> <p> </p> <h3>Astuce n°5 : planifier ses achats et profiter des bons plans</h3> <p>Vous avez un achat en vue ? Un ou plusieurs projets à réaliser ? Planifiez-le et réservez-lui une ligne dans vos finances. Vous souhaitez offrir un beau vélo à votre aîné, passionné de cyclisme, ou vous avez envie d’emmener toute la famille en week-end au printemps ? Inscrivez votre projet dans vos comptes, et mettez de côté petit à petit, jusqu’à disposer de la somme nécessaire : vous étalez ainsi le coût de votre projet dans le temps. </p> <p>Lister vos projets et planifier vos achats vous permet aussi de profiter des bons plans quand ils se présentent : soldes, réductions, achats groupés… Au lieu de céder aux sirènes de la consommation, vous ciblez précisément ce qui vous fait envie. C’est plus malin, non ?</p> <p> </p> <h3>Astuce n°6 : Faire soi-même !</h3> <p>En plus d’être économique, le Do-it-yourself est une bonne idée d’activité à mener en famille. Vous pouvez fabriquer vous-même de nombreux produits du quotidien et limiter fortement les dépenses :</p> <ul> <li>les produits d’entretien : avec du vinaigre blanc, du jus de citron, du savon de Marseille et un peu de bicarbonate de soude, vous avez quasiment tous les ingrédients de nombreux produits ménagers, à moindre frais !</li> </ul> <ul> <li>les cosmétiques : très en vogue, attention à bien choisir vos produits pour que le budget DIY reste petit.</li> </ul> <ul> <li>la cuisine, évidemment : non seulement pour les plats mais aussi pour les sucreries, gâteaux, et autres goûters.</li> </ul> <p> </p> <h3>Astuce n°7 : réparer au lieu de jeter</h3> <p>Avec l’explosion des repairs café, les nombreuses vidéos de customisation ou de détournement d’objets disponibles en ligne, vous avez au moins tout intérêt à essayer de réparer ou de donner une nouvelle vie à vos objets cassés ou abîmés avant de les jeter. Recoudre un accroc, ou changer un joint dans un appareil vous reviendra moins cher que de racheter neuf par pure flemme. </p> <p> </p> <h3>Astuce n°8 : responsabiliser les enfants de la famille (et parfois les adultes aussi)</h3> <p>Éteindre les lumières en quittant une pièce, ne pas laisser les appareils électriques en veille, ne pas laisser l’eau du robinet couler pendant qu’on se brosse les dents, ne pas surchauffer la maison, toutes ces bonnes pratiques s’apprennent dès l’enfance. Transmettre ces habitudes économiques et écologiques à toute la famille limitera le gaspillage. Dans une famille nombreuse, chacun doit faire sa part pour limiter les frais. </p> <p> </p> <p>Julie,</p> <h3> </h3> <p> </p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Thu, 19 Nov 2020 14:41:31 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181245-grandes-familles-mieux-gerer-budget-familial https://blog.oney.fr/feedbacks/181245-grandes-familles-mieux-gerer-budget-familial 181245 9 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Consom'acteurs Consom'acteurs http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/7ba8ac681ae21aff/astuce_budget_famille_oney_medium.png image astuce budget famille oney.PNG 126 80 Et si tous nos emballages alimentaires étaient compostables ou comestibles ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Un emballage en algues, en feuilles de bananier ou à base de sucre de canne… et pourquoi pas ? L’ère de l’emballage tout plastique a vécu. Place aux nouveaux conditionnements non nocifs pour l’environnement car biodégradables et même comestibles ! </p> <p> </p> <h2>Des millions de tonnes de plastique détruisent notre environnement </h2> <p>L’emballage à usage unique est sans aucun doute devenu LE symbole de la pollution plastique à l’échelle mondiale. Et malheureusement, les choses s’accélèrent : sur la seule période 2000-2016, nous avons produit autant de plastique que ce qui avait été fabriqué depuis 1950.</p> <p>Si aucune mesure n’est prise, cette production pourrait <strong>même augmenter de 40% d’ici à 10 ans.</strong> Ce qui doublerait la quantité actuelle de déchets dans la nature. Face à cette déferlante chiffrée, industriels et aussi distributeurs réfléchissent d’autant plus au conditionnement de leurs produits. </p> <p> </p> <h2>Il était temps de (re)penser le packaging de façon durable </h2> <p>Il y a quelques mois, l’initiative LOOP faisait beaucoup parler d’elle. Cette plateforme e-commerce, associée à des distributeurs proposait des produits du quotidien dans des emballages consignés. Mais de plus en plus d’acteurs de l’agro-alimentaire ont décidé, eux, de prendre le problème à l’envers, en considérant que l’emballage à usage unique pouvait aussi ne pas être une charge pour la nature. Les essais se multiplient ainsi notamment dans l’emballage des fruits et légumes.</p> <p>Dernièrement PINK LADY EUROPE a présenté un nouvel emballage pour ses pommes. Celui-ci, en plus d’être beau (il est dessiné par l’illustrateur et designer espagnol Martin Sati), <strong>est réalisé en carton 100% FSC</strong>, dispose d’alvéoles en cellulose végétale ainsi que de films compostables, pour protéger au mieux les fruits durant le transport.</p> <p>On pourrait également citer ADERCARTA, une entreprise italienne, qui présente, elle, un emballage en papier semi-transparent baptisé PURA NATURA. Résistant aux déchirures et à l’humidité. Il a l’avantage de pouvoir être composté avec les déchets organiques ou d’être recyclé comme le papier traditionnel. </p> <p> </p> <h2> L’emballage qui se mange, c’est pour bientôt ? </h2> <p>C’est en tout cas ce que laisse présager FEEL THE PEEL. Ce presse-agrumes géant (il est capable d’accueillir plus de 1500 oranges) réalise automatiquement un délicieux jus d’orange frais… servi dans un gobelet imprimé à la demande en 3D grâce aux pelures d’oranges qui ont elles-mêmes servies à faire le jus.</p> <p>Si l’idée, développée par le cabinet de design italien CARLO RATTI ASSOCIATION, en partenariat avec le fournisseur d’énergie ENI, n’est pour l’heure qu’un prototype, elle participe en tout cas à encourager un comportement zéro déchet. Une démarche pas si éloignée de celle d’OOHO, cette bulle d’eau “emprisonnée” dans un emballage translucide réalisé à base d’algues et donc entièrement comestible. Alors, prise de conscience + progrès technique = zéro emballage jetable sur nos tables ? C’est en tout cas à souhaiter ! </p> <p> </p> <p>Assez ! Le ras-le-bol est désormais planétaire et oblige industriels et distributeurs à repenser packagings et emballages selon un modèle plus vertueux. Compostables voire même comestibles, les protections de nos aliments devraient demain protéger aussi notre planète. </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Mon, 09 Nov 2020 14:26:10 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181231-emballages-alimentaires-compostables-comestibles https://blog.oney.fr/feedbacks/181231-emballages-alimentaires-compostables-comestibles 181231 4 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/a8bfa06cc15c6fcf/nos_emballages_comestibles_oney_min_medium.png image nos emballages comestibles oney-min.PNG 121 80 Estimation du coût des travaux dans ma maison : un guide pratique antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Vous venez d’acheter un logement ou vous avez l’intention d’acheter, mais pour le mettre à votre goût, améliorer votre confort ou encore le mettre aux dernières normes, des travaux s’imposent.</p> <p>Et, forcément, rénover en tout ou en partie son habitation, ce sont des coûts qui peuvent vite grimper. Alors, comment bien estimer son budget rénovation, pour éviter les mauvaises surprises et prévoir l’enveloppe nécessaire à la réalisation de vos travaux ? Voici un petit guide et quelques indicateurs de coût moyen, pour mieux préparer votre projet.</p> <p> </p> <h2>Voici ce que vous allez retrouver dans ce guide pratique :</h2> <ul> <li>Gros œuvre, second œuvre, décoration et finitions : bien définir le périmètre de sa rénovation</li> <li>Faire soi-même ou faire appel à un professionnel</li> <li>Je fais appel à un professionnel : comment bien lire et comparer les devis ?</li> <li>Quand faut-il consulter un expert pour hiérarchiser et organiser les travaux ? À qui faire appel ? Quel coût supplémentaire ?</li> <li>Je réalise les travaux moi-même : matériaux, outils, temps, tout ce qui compte dans le prix de mes travaux</li> <li>Préparer son budget travaux : piocher dans ses économies ou contracter un prêt ?</li> <li>Rénovation énergétique : des travaux particuliers, qui peuvent être en partie financés !</li> </ul> <p> </p> <p> </p> <h2>Etape 1/Gros œuvre, second œuvre, décoration et finitions :bien définir le périmètre de sa rénovation</h2> <h2> </h2> <p>Que ce soit dans le cadre d’un futur achat immobilier d’une maison ou d’un appartement à rénover, ou que vous soyez propriétaires d’un logement qui a besoin de quelques travaux, la première étape dans l’estimation de votre budget consistera toujours à dresser une liste précise de tous les travaux à réaliser. </p> <p>Si ça semble évident, en pratique c’est un peu plus compliqué. Difficile en effet d’évaluer correctement l’état d’un logement quand on n’est pas un professionnel. Avant d’acheter, pour savoir s’il faut refaire toute l’électricité ou la plomberie, ou si les combles sont bien isolés, <a href="/feedbacks/175886-bonnes-questions-poser-achat-location-maison#:~:text=Avant%20de%20vous%20lancer%20dans,un%20cr%C3%A9dit%20ou%20un%20loyer%20%3F" target="_blank">n’hésitez pas à poser les bonnes questions.</a> Si vous achetez pour rénover, évaluer bien l’état général du bien, la nature des travaux à réaliser, tenez compte de la superficie du logement en amont de l’achat pour évaluer votre budget global, de préférence avec l’aide d’un professionnel.</p> <p>Si vous vivez déjà dans le logement, faites le tour pièce par pièce et observez bien tous les détails, du gros œuvre à la prise électrique à déplacer, check-list à la main.</p> <p> </p> <p><strong>Première question : faut-il réaliser des travaux de gros œuvre ? </strong></p> <ul> <li> <strong>Le gros œuvre</strong> concerne la structure extérieure, l’enveloppe de la maison.</li> <li> <strong>Vérifiez la toiture</strong> (manque-t-il des tuiles, avez-vous des doutes sur l’étanchéité ou l’isolation ? etc.)</li> <li>Faut-il rénover la <strong>façade</strong> ou le pignon ?</li> <li>Est-il besoin de procéder à une <strong>isolation par l’extérieur </strong>?</li> <li>etc.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>Coût moyen constaté des travaux de gros œuvre par type de prestation</strong></p> <ul> <li>Rénovation de toiture (toiture neuve + charpente + isolation) - 110 à 400 euros/m²</li> <li>Ravalement de façade (prix moyen, attention des variations existent selon les techniques employées) - de 30 à 100 euros/m²</li> <li>Isolation par l’extérieur (par panneaux isolants) - 100 à 200 euros/m²</li> </ul> <p> </p> <p> </p> <p><strong>Deuxième question : quels travaux de second œuvre sont nécessaires ?</strong></p> <ul> <li>Avez-vous des travaux de <strong>plomberie</strong> à réaliser ?</li> <li>Faut-il refaire tout ou partie de <strong>l’électricité </strong>?</li> <li>Faut-il abattre un ou plusieurs murs ou au contraire monter <strong>des cloisons à l’intérieur</strong> ? </li> <li>Y a-t-il des huisseries (portes, fenêtres) à remplacer ?</li> <li>Souhaitez-vous faire poser un parquet neuf, du carrelage ?</li> <li>etc.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>Coût moyen constaté des travaux de second œuvre par type de prestation</strong></p> <ul> <li>travaux d’électricité, rénovation complète d’une installation - 150 à 200 euros/m²</li> <li>pose d’une cloison en plaque de plâtre - environ 45 euros/m²</li> <li>pose d’un carrelage au sol - environ 40 euros/m² (pose uniquement)</li> </ul> <p> </p> <p>Vous pouvez vous appuyer aussi sur les diagnostics aujourd’hui obligatoires lors de la vente d’un logement, notamment le diagnostic énergétique et le diagnostic électrique, pour repérer des postes de travaux à prévoir. </p> <p> </p> <p><strong>Troisième question : faut-il chiffrer les travaux de décoration et d’aménagement ? </strong></p> <p>Il serait dommage de ne pas pouvoir meubler la nouvelle salle de bain comme vous l’auriez souhaité, faute de l’avoir budgété. Peinture, papier peint, mais aussi nouveaux éclairages, ameublement, décoration, tapis… C’est souvent par là qu’on commence quand on veut se projeter dans son futur chez-soi rénové, et tout cela a un coût aussi ! Inclure ce coût dans le total de vos travaux vous permettra de mieux l’anticiper. </p> <p> </p> <p><strong>Quatrième question : dans quel ordre réaliser les travaux ?</strong></p> <p>S’il y a beaucoup de travaux à réaliser, dressez une liste globale, puis hiérarchiser : le gros œuvre doit être réalisé en premier, puis les travaux de second œuvre. Essayez de tenir compte de l’ordre dans lequel les travaux doivent être effectués : mieux vaut penser à passer l’électricité dans vos cloisons avant de les avoir installées, mieux vaut refaire la plomberie de la salle de bain avant de la carreler, et mieux vaut repeindre les murs avant de changer le sol… En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du bâtiment pour vous conseiller.</p> <p> </p> <p>Hiérarchiser vos travaux par ordre de priorité est important pour votre budget : vous pourrez ainsi mieux évaluer les chantiers à financer tout de suite et ceux qui attendront, de façon à étaler dans le temps le coût total de vos travaux.</p> <p> </p> <h2>Étape 2/ Déterminez pour quels travaux faire appel à un professionnel</h2> <p>Une fois cette première liste de travaux dressée, vous pouvez entrer dans le détail de vos calculs. Commencez par déterminer pour quels travaux il sera impératif de passer par un professionnel du bâtiment, et lesquels vous pensez réaliser vous-même (si vous avez l’âme d’un bricoleur, bien sûr). </p> <p> </p> <p><strong>Faire appel à un professionnel du bâtiment, pour quel type de travaux ?</strong></p> <p>C’est une vaste et difficile question, qui dépend pour beaucoup de vos propres compétences — et parfois de celles de votre réseau familial et amical. De façon générale, faire appel à un professionnel qualifié vous garantit un travail réalisé dans les règles de l’art. </p> <p> </p> <p>On ne saurait que trop vous conseiller de faire systématiquement appel à un artisan pour tous vos travaux de gros œuvre, et pour les travaux de second œuvre qui auraient des impacts non négligeables en cas de mauvaise exécution, notamment :</p> <ul> <li>travaux sur la charpente ou la toiture ;</li> <li>travaux de maçonnerie (réfection d’un mur, ravalement de façade, etc.) ;</li> <li>travaux de plomberie et de chauffage ;</li> <li>travaux d’électricité…</li> </ul> <p>Pour un chantier donné, demandez toujours à au moins trois artisans différents de vous proposer un devis, de façon à vous faire une meilleure idée des prestations et à comparer les prix. Pour bien choisir vos artisans, <strong>vérifiez toujours qu’ils sont couverts par une assurance professionnelle</strong> (qui comprend notamment la garantie décennale). Discutez avec eux, questionnez-les, n’hésitez pas à consulter les avis d’autres clients sur le web ou à demander des références clients. </p> <p>Si vous avez besoin de faire intervenir plusieurs corps de métier différents, prévoyez de consacrer du temps à vos recherches d’artisans et à la coordination des différents chantiers. Il est aussi possible de passer par une entreprise générale du bâtiment, mais en ce cas, choisissez-la avec beaucoup d’attention et vérifiez qu’elle est solide et qualifiée. Là encore, comparez au moins trois devis différents.</p> <p> </p> <p><strong>Comment bien comparer les devis des artisans ?</strong></p> <p>Pour bien comparer les devis des artisans, plusieurs points doivent attirer votre attention. </p> <p> </p> <p>Voici ce qu’il faut vérifier :</p> <ul> <li><strong>La liste des prestations proposées</strong></li> </ul> <p>Dans l’idéal, vos trois artisans doivent vous proposer approximativement les mêmes prestations. Mais il arrive que certains détaillent davantage leur devis. Lisez bien tout le devis, vérifiez bien qu’aucune desprestations nécessaires à la réalisation de vos travaux ne manque. Vous refaites la façade : l’artisan a-t-il bien prévu l’installation des échafaudages ?</p> <p>Vous faites casser un mur porteur : qu’en est-il de l’évacuation des gravats ? Vous refaites toute la salle de bain ? La pose des meubles ou la peinture du plafond sont-elles comprises dans le devis ? Un bon devis se veut normalement précis et détaillé. Vérifiez bien les chiffres aussi : qu’on ne vous facture pas 20 m² de parquet si la pièce s’étend sur 15 m²….</p> <ul> <li><strong>Les matériaux sélectionnés</strong></li> </ul> <p>C’est un point qui peut expliquer la variation des tarifs d’un artisan à l’autre. Le devis précise-t-il les matériaux qui seront employés ? Leur qualité correspond-elle à votre besoin ? N’hésitez pas à échanger sur ce point avec votre artisan.</p> <ul> <li><strong>Les certifications mentionnées</strong></li> </ul> <p>Les métiers du bâtiment disposent de normes assez rigoureuses, et notamment en cas de rénovation énergétique. Certains professionnels disposent de certifications et les mentionnent sur leur devis (Qualibat notamment). Elles sont l’indice d’un engagement à réaliser les travaux selon les règles de l’art. </p> <ul> <li><strong>Le coût horaire de la main d’œuvre et les coûts liés au déplacement s’il y a lieu</strong></li> </ul> <p>Enfin, pour pouvoir comparer vos devis, vous pouvez vérifier le coût de la main d’œuvre.</p> <p> </p> <p>Finalement, dans un devis pour travaux, la qualité et la précision de l’artisan, <strong>sa capacité à travailler dans les règles de son art et le respect des normes comptent davantage que le prix final qu’il vous propose.</strong> Il vaut parfois mieux mettre un peu plus d’argent dans un travail bien fait que de payer plus tard les conséquences de malfaçons.</p> <p> </p> <p><strong>Combien ça coûte de faire appel à un expert pour coordonner le chantier ?</strong></p> <p>Si vous réalisez une rénovation assez complète de votre logement et que le coût de vos travaux commence à vous paraître assez élevé, il peut être judicieux de passer par des professionnels pour encadrer vos travaux. Vous pouvez faire appel :</p> <ul> <li> <strong>à un architecte,</strong> qui saura vous conseiller utilement, surtout si vous faites construire une extension ou une élévation de votre habitation ;</li> </ul> <ul> <li> <strong>à un maître d’œuvre,</strong> dont le rôle consiste précisément à s’assurer de la bonne coordination de votre chantier. Un maître d’œuvre peut aussi sélectionner les artisans pour vous et vérifier que les travaux sont bien conformes aux attentes à la fin du chantier.</li> </ul> <p> </p> <p>Ces professionnels se rémunèrent souvent selon un pourcentage du montant total des travaux. Comptez de 3 % à 14 % environ.<strong> Par exemple, pour un chantier à 50 000 euros, le coût du maître d’œuvre peut varier de 1500 à 7000 euros.</strong> Une prestation qui apporte beaucoup en tranquillité d’esprit et en garantie, et qui peut valoir la peine, surtout si votre chantier est complexe. Là encore, comparez les devis !</p> <p> </p> <p><strong>Et si je veux réaliser mes travaux moi-même, comment calculer mon budget ?</strong></p> <ul> <li>Si vous êtes fin bricoleur et que vous vous estimez capable de réaliser tout ou partie des travaux vous-même, dans ce cas, votre budget devra tenir compte :</li> </ul> <ul> <li>du coût des matériaux : il vous faudra lister très précisément l’ensemble des matériaux nécessaires. Veillez à ne rien oublier ! </li> </ul> <p>Du coût de l’outillage : qu’on a tendance à sous-estimer, mais qui est réel. Vous êtes toujours à l<a href="/feedbacks/179800-economiser-argent-quotidien" target="_blank">’affût des bonnes économies du quotidien </a>? <strong>Un bon plan</strong> : envisagez de louer certains outils plutôt que de les acheter, voire de les emprunter à votre entourage.</p> <p> </p> <p><strong>Faites vos calculs !</strong></p> <ul> <li>À ce stade, voici où vous devriez en être de votre projet de rénovation :</li> <li>Vous avez dressé aussi finement que possible la liste de vos travaux. </li> <li>Vous avez déterminé lesquels étaient prioritaires. </li> <li>Vous avez demandé des devis à des artisans.</li> <li>Vous avez éventuellement choisi un maître d’œuvre.</li> <li>Vous avez listé la partie des travaux que vous réaliserez seul et estimé le coût de vos matériaux et de l’outillage.</li> </ul> <p>À présent : additionnez ! Vous obtenez l’estimation globale de votre chantier de rénovation.</p> <p> </p> <h2>Étape 3/ Préparer son budget travaux : piocher dans ses économies ou contracter un prêt travaux ?</h2> <p>Vous voilà donc avec un chiffre assez précis du coût global de vos travaux. Sauf que pour les concrétiser, il vous faut à présent… trouver l’argent !</p> <p> </p> <p><strong>Plusieurs options s’offrent à vous :</strong></p> <ul> <li>vous disposez d’économies suffisantes pour couvrir la totalité des travaux, dans ce cas, aucun souci, suivez bien vos dépenses pour ne pas dépasser le budget</li> </ul> <ul> <li>vous disposez d’une partie du budget seulement. Vous pouvez étaler dans le temps la réalisation des travaux, ou recourir à un emprunt « coup de pouce » pour couvrir ce qu’il manque.</li> </ul> <ul> <li>Vous souhaitez financer vos travaux entièrement grâce à un crédit.</li> </ul> <p> </p> <p> </p> <p><strong>Rénovation énergétique : des travaux particuliers qui peuvent être financés par des aides !</strong></p> <p>Si vos travaux concernent la rénovation énergétique de votre logement, vous pouvez bénéficier d’aides et de financements particuliers. En voici les principaux.</p> <p> </p> <p><strong>MaPrimeRénov</strong></p> <ul> <li>Pour qui : pour tous les ménages (depuis le 1er octobre 2020)</li> <li>Pour quoi : pour les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique</li> <li>Pour quel montant : la prime est forfaitaire, elle est calculée en fonction de vos revenus et des gains écologiques obtenus après travaux. La prime est cumulable avec d’autres aides.</li> <li>Où se renseigner : Simuler votre situation sur le site <a href="https://www.faire.fr/aides-de-financement/simulaides" target="_blank">SimulAid€s</a> </li> </ul> <p> </p> <p><strong>L’écoprêt à taux zéro</strong></p> <ul> <li>Pour qui : les propriétaires de résidence principale construite avant le 1er janvier 1990.</li> <li>Pour quoi : travaux d’isolation, de remplacement des huisseries, travaux de chauffage. Attention, le dispositif fonctionne jusqu’au 31 décembre 2021.</li> <li>Pour quel montant : au maximum, il est possible d’emprunter jusqu’à 30 000 euros.</li> <li>Où se renseigner : sur les pages dédiées du <a href="https://www.economie.gouv.fr/particuliers/eco-pret-a-taux-zero-ptz-renovation-performance-energetique" target="_blank">site du ministère de l’Économie </a> </li> </ul> <p> </p> <p><strong>Le dispositif « coup de pouce » économie d’énergie</strong></p> <ul> <li><strong>Pour qui : tous les ménages.</strong></li> <li>Pour quoi : les travaux d’isolation et de chauffage.</li> <li>Pour quel montant : Ce sont des primes versées par des entreprises, souvent des fournisseurs d’énergie (GDF Suez, Total directe énergie, EDF…), mais aussi certaines grandes enseignes (Auchan, Leclerc…). Les montants et les modalités varient selon les entreprises. Le dispositif est cumulable avec Ma Prime Rénov et l’écoprêt à taux zéro.</li> <li>Où se renseigner : sur les pages dédiées <a href="https://www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-economies-energie" target="_blank">du site du ministère de l’Economie</a> </li> </ul> <p> </p> <p>Vous pouvez retrouver une liste exhaustive des dispositifs de financement existant et vérifier votre éligibilité sur les sites officiels, et notamment sur la page <a href="https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique" target="_blank">Aide à la rénovation énergétique du ministère de l’Economie.</a></p> <p> </p> <p> </p> <p>En résumé, pour bien évaluer le montant des travaux dans votre maison</p> <ul> <li>lister de façon exhaustive tous vos chantiers</li> <li>choisissez vos artisans avec attention et comparez bien les devis</li> <li>faites le point sur vos finances en amont des travaux, et renseignez-vous sur les aides dont vous pouvez bénéficier. </li> </ul> <p> </p> <p>Et maintenant, à vos marteaux !</p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 28 Oct 2020 16:15:00 +0100 https://blog.oney.fr/feedbacks/181225-estimation-cout-travaux-maison-guide-pratique https://blog.oney.fr/feedbacks/181225-estimation-cout-travaux-maison-guide-pratique 181225 8 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Consom'acteurs Consom'acteurs http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/2407fab0cbda79c9/guide_travaux_oney_min_medium.png image guide travaux oney-min.PNG 120 80 Et si le Black Friday devenait une mobilisation sociétale ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>2019 fut pour le Black Friday, l’année de tous les records : 7,4 milliards de dollars rien que pour les ventes en ligne enregistrées aux USA, 56 millions de transactions pour les cartes bancaires en France rien que sur ce jour, et le phénomène se répète ainsi partout en Europe. Pourtant paradoxalement, cette édition du <strong>Black Friday</strong> a aussi été marquée par l’émergence d’une certaine prise de conscience, relayée par des associations mais aussi par des entreprises très impliquées. </p> <p> </p> <h2>Black Friday vs Green Friday </h2> <p>La plus emblématique reste sans doute celle du <strong>Green Friday</strong>. Créée en 2017 par un ensemble d’associations (Emmaüs, Altermundi, Ethiquable…), cette alternative lutte contre la consommation compulsive et les achats non nécessaires provoqués par le Black Friday. Elles invitent ainsi ses adhérents à reverser 10% de leur chiffre d’affaires du jour au profit du collectif HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée). Un mouvement déjà suivi par plus de 400 entreprises et associations en France. Mais d’autres vont encore plus loin. </p> <p> </p> <h2>Black out </h2> <p>REI, Recreational Equipement Inc, une entreprise d’équipements pour les activités outdoor a ainsi choisi pour la 5ème année consécutive de fermer ses 160 magasins à travers les États-Unis lors du Black Friday, d’interrompre les paiements en ligne, mais de payer tout de même ses quelques 13 000 employés. Si pour ces derniers, l’opération n’est pas une nouveauté, elle a cependant cette année pris un nouveau tournant. </p> <p> </p> <h2>Qui veut participer à la nouvelle alternative du Black Friday ? </h2> <p>En effet, sous l’égide de leur PDG, les employés, mais aussi les quelques 18 millions de clients ont été invités à suivre le Opt to Act Plan. Un calendrier de 52 défis hebdomadaires pour réduire l’impact écologique et, comme le dit l’enseigne : “quitter ce monde mieux que nous ne l’avons trouvé”. Parmi les initiatives proposées, on retiendra le tri et le ramassage des déchets de son quartier, la suppression des courriers publicitaires indésirables qui encombrent les boîtes aux lettres (4 millions de tonnes aux USA) ou encore la souscription à une alternative verte auprès de ses fournisseurs d’énergie… </p> <p> </p> <h2>Un nouveau Black Friday en France aussi ! </h2> <p>Des initiatives de plus en plus soutenues et même adoptées. On pense notamment en France à la Camif, acteur de la vente de meubles en ligne, qui le jour du Black Friday ferme purement et simplement son site et invite ses collaborateurs à organiser des ateliers eco-responsables (ramassage de déchets, ateliers de réparations) et ouvre même son siège social à ses clients pour leur faire comprendre sa démarche. Alors demain, après le black, le green, pourquoi pas un Social ou un Human Friday ? </p> <p> </p> <p>Symbole fort et très représentatif du commerce d’aujourd’hui, le Black Friday n’en est pas moins un paradoxe. En effet, de plus en plus de consommateurs sont conscients qu’il est associé à de la surconsommation. Ils seraient ainsi en France, 79% à le penser, mais seulement 38% à vouloir sa disparition (sondage Yougov 2019).  Mais dans les années à venir, la tendance pourrait bien s’inverser… </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Mon, 19 Oct 2020 15:45:46 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/181187-black-friday-devenait-mobilisation-societale https://blog.oney.fr/feedbacks/181187-black-friday-devenait-mobilisation-societale 181187 2 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/0fde22112e350733/blackfriday_oney_medium.png image blackfriday oney.PNG 124 80 Et si notre CB était chic, éthique et biométrique ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Vulnérable et dépassée, la carte bancaire ? La multiplication des vols de cartes de crédit et des opérations de piratage de données pourraient laisser à penser qu’elle est en danger. Mais ce serait sans compter les progrès de la biométrie… et de la dimension statutaire, sans cesse réinventée, de ce petit rectangle, qui en dit décidément long sur nous. </p> <p> </p> <h2>Le paiement biométrique au service de la sécurité de nos données </h2> <p>La question du piratage des données bancaires fait régulièrement la une des journaux. Dernier épisode majeur en date : les données de 106 millions de clients de la banque américaine CAPITAL ONE détournées l’été dernier.</p> <p>En 2017, c’était l’entreprise de crédit EQUIFAX, qui avait vu les informations sensibles de 150 millions d’américains révélées au grand jour.</p> <p>Dans ce dernier cas, l’entreprise a dû verser 700 millions de dollars de dommages et intérêts, dont 425 millions rien que pour les clients usurpés. Dans le second cas, si la justice n’a pas encore tranché, la banque américaine a déjà annoncé à ses investisseurs que ce piratage devrait lui coûter entre 100 et 150 millions de dollars.</p> <p>On comprend mieux pourquoi organismes financiers, banques et acteurs du crédit et du paiement travaillent notamment sur des systèmes de paiement biométrique pour améliorer la sécurité des datas et des règlements. </p> <p> </p> <p> </p> <h2>La carte bancaire biométrique existe… et elle est suisse ! </h2> <p>La première carte bancaire, dotée d’un lecteur biométrique d’empreintes digitales, a d’ailleurs été lancée en Suisse à la toute fin de l’année dernière. Conçue et développée par la banque CORNÈRCARD, en partenariat avec VISA et GEMALTO, cette carte de paiement, hautement technologique, permet d’identifier son propriétaire via son empreinte digitale.</p> <p>Lors du passage dans le terminal de paiement, plus besoin de code à taper, il suffit simplement d’apposer son doigt sur la carte.</p> <p>Un signal LED, intégré lui aussi à cette dernière, vient alors confirmer l’opération. Facile et pratique, cette nouvelle carte n’oublie pas non plus la sécurité. Les données de l’empreinte digitale ne sont en effet pas stockées dans un cloud extérieur, mais bien dans la carte même, au sein d’une seconde puce. En cas de perte ou de vol, l’empreinte n’est ainsi plus accessible pour personne. </p> <p>Le paiement biométrique se développe donc à grande vitesse, et dans certains magasins Auchan en Roumanie, on a déjà testé le <a href="https://www.oney.com/news/un-jour-payer-au-doigt-et-a-loeil-sera-naturel-2/" target="_blank">règlement en caisse directement en scannant son doigt</a>.</p> <p>Les puces NFC qui équipent désormais nos téléphones vont également de plus en plus bousculer nos habitudes de règlement. A tel point qu’on pourrait se poser la question de l’utilité d’une carte bancaire à l’avenir… </p> <p> </p> <h2>Paiement biométrique et carte bancaire design : les deux visages du règlement de demain. </h2> <p>Pourtant, à bien y regarder, la CB a encore de beaux jours devant elle. Pour s’en convaincre, il suffit de constater les innovations et expérimentations qu’elle suscite encore, comme <a href="https://www.oney.com/news/un-jour-cest-mon-bilan-carbone-qui-decidera-de-mes-achats/" target="_blank">celles menées</a> par la start-up suédoise DOCONOMY, qui relie autorisation d’achat et bilan carbone. Ou encore, le soin tout particulier qu’apportent les néobanques au design de leurs propres cartes. </p> <p>Ainsi, du côté de N26, si la version standard joue la transparence (pour exprimer l’absence de frais cachés), la version premium est, elle, taillée dans une feuille d’acier renforcée (affichant au passage 18g sur la balance contre 6g pour sa cousine en plastique).</p> <p>Une tendance “métal” qui se retrouve également chez REVOLUT, QONTO ou même chez APPLE et qui vient renforcer la dimension durable, premium et qualitative de l’objet. </p> <p>Alors pourquoi un tel intérêt à l’heure de la dématérialisation ? Parce que, tout comme la marque ou le modèle de notre téléphone, la carte bancaire est un marqueur social fort, qui dit beaucoup sur nos choix et notre statut. Et avec la montée en puissance des enjeux sociaux et éthiques, il y a fort à parier qu’elle pourrait aussi demain traduire nos valeurs et nos engagements pour l’avenir. </p> <p> </p> <h2>L’essentiel </h2> <p>Face aux problèmes récurrents des vols et du piratage des données ou des cartes bancaires, le paiement biométrique apparaît de plus en plus comme la solution d’avenir. Intégré à nos moyens de paiement, il ne devrait cependant pas remplacer nos cartes bancaires, qui conservent une dimension statutaire forte, y compris dans un monde de plus en plus dématérialisé. </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 16 Sep 2020 14:54:37 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/181105-cb-chic-ethique-biometrique https://blog.oney.fr/feedbacks/181105-cb-chic-ethique-biometrique 181105 26 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Actu bancaire Actu bancaire http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/46ff3f400072b8e8/et_si_notre_cb_etait_chic_ethique_et_biometrique_medium.jpg image et si notre cb etait chic ethique et biometrique.jpg 53 80 Et si nous pouvions régler à distance les achats de nos ados ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Qui a dit que nos ados étaient les consommateurs de demain ? Ce sont déjà ceux d’aujourd’hui ! Et à ce titre, ils deviennent de plus en plus l’objet d’attentions toutes particulières des marques, qui savent désormais leur parler et surtout leur proposer des solutions taillées pour leurs envies… et le budget de leurs parents. </p> <p> </p> <h2>Le paiement à distance, c’est facile !  </h2> <p>La marque de prêt-à-porter dédiée aux 15-25 ans, JENNYFER a dernièrement innové sur son site internet en lançant PLEAZ PAY. Un tout nouveau système de paiement à distance qui résout le dilemme suivant : “Oui, je suis assez grande pour choisir mes vêtements… mais pas pour les régler !”.</p> <p>Désormais, une fois les articles choisis, un tout nouveau bouton a fait son apparition à côté de “Payer”, il s’agit de “Faire Payer”. En cliquant sur ce dernier, le site envoie directement le contenu du panier au destinataire (Papa, maman, mamie…)… qui n’a plus (s’il le souhaite et en ayant pu au préalable vérifier les articles) qu’à régler. La commande est alors livrée à domicile ou directement en magasin. Un principe qui n’est pas sans rappeler celui d’APPLE CASH. </p> <p> </p> <h2>Le paiement à distance avec APPLE CASH</h2> <p>Disponible uniquement pour l’instant aux USA, cette option permet notamment d’envoyer et de recevoir de l’argent simplement via l’application iMessage. Si la fonctionnalité n’est pas seulement destinée aux ados, elle est en tout cas bien adaptée à leurs envies d’instantanéité. En quelques secondes il est possible d'envoyer la somme demandée, simplement via iMessage. L’ado n'a alors plus qu'à procéder à l'achat.</p> <p> </p> <h2>Paiement à distance sécurisé et néo banque pour les enfants. </h2> <p>On savait déjà, avec l’automatisation des moyens de règlement, que le paiement au doigt et à l’œil deviendrait tout naturel. Voilà désormais, que dématérialisé et partagé, il s’apparente maintenant à un formidable instrument d’apprentissage de l’autonomie, de la liberté et de la prise de décision pour nos ados.</p> <p>Un argument qu’utilise déjà de nombreuses banques pour capter cette cible (et leurs parents)… et qui permettra peut-être de les éveiller plus tôt à la valeur de l’argent et surtout à la bonne gestion d’un budget. On en reparle à leur majorité ! </p> <p> </p> <h2>L’essentiel : </h2> <p>Avec les nouvelles technologies, nos enfants gagnent de plus en plus en autonomie. Le paiement n’échappe pas à cette évolution : en quelques clics, il est désormais possible de régler pour eux et de façon totalement sécurisée. Une façon de garder un œil sur leurs dépenses et de parler “argent” de façon libérée au sein même de la famille. </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Tue, 18 Aug 2020 18:03:21 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180984-pouvions-regler-distance-achats-ados https://blog.oney.fr/feedbacks/180984-pouvions-regler-distance-achats-ados 180984 4 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/d5f7849a6dc5530b/et_si_paiement_sans_contact_ado_oney_min_medium.png image et si paiement sans contact ado - oney-min.PNG 120 80 Et si l’épicerie ambulante nous conduisait droit au zéro déchet ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Le zéro déchet fait le plein d’adeptes. En Europe bien sûr et notamment en France, plutôt en avance sur cette nouvelle façon de consommer.</p> <p>On estime ainsi que d’ici 2022, il devrait peser dans l’hexagone un peu plus de 3 milliards d’euros, contre à peine 100 millions en 2013. Une tendance de fond loin de concerner uniquement quelques citadins. De niche, le vrac et le zéro déchet sont devenus désormais mobiles grâce à la multiplication des points de vente itinérants. </p> <p> </p> <h2>“Et si je lançais mon vrac truck ?” </h2> <p>Depuis quelques temps, de drôles de camions sillonnent nos campagnes françaises. Leur point commun ? Ce sont tous des épiceries ambulantes dédiées au zéro déchet.</p> <p>Céréales, légumineuses, féculents, mais aussi produits cosmétiques ou ménagers… ici, on achète au poids et armé de ses propres contenants. Plus qu’une lubie, une tendance de fond qui touche désormais plus d’1 français sur 2 (47% déclaraient déjà en 2018 avoir déjà acheté en vrac) et qui ne cesse de faire des adeptes. </p> <p> </p> <h2> Le vrac : fer de lance du zéro déchet </h2> <p>Trop, c’est trop. Il est temps que les magasins proposent des solutions anti-gaspi et zéro déchet, chaque année, entre 8 et 12 millions de tonnes de plastique pénètrent dans les océans. Soit l’équivalent d’un chargement de camion chaque minute.</p> <p>Rien d’étonnant donc à ce que la prise de conscience soit de plus en plus généralisée et que des familles entières choisissent désormais de réduire drastiquement leurs déchets…et donc de passer au zéro déchet. D’autant que d’écologique, le vrac mobile se pare aussi d’une dimension sociologique.</p> <p>Ces épiceries mobiles sont en effet une vraie alternative à la désertification commerciale des campagnes. Elles participent ainsi à réinstaller le plaisir de faire soi-même mais (re)créent aussi du lien au cœur même des places de villages.  </p> <p> </p> <h2>Du biblio-truck au barber-truck ! </h2> <p>Et la tendance ne devrait pas s’arrêter. Le commerce ambulant connaît ainsi un véritable succès et ne cesse de se décliner au fil des idées d’entrepreneurs toujours plus inventifs. Après les food trucks et les biblio truck (ou bus), d’autres choisissent aussi de prendre la route. C’est le cas par exemple des coiffeurs et des barbiers ou encore des magasins thématiques comme L’ARRÊT CREATION. Un Creativ’Truck qui vient à la rencontre des enfants pour leur proposer des ateliers créatifs ou des animations clés en main pour goûters et anniversaires.</p> <p>Une autre façon de faire venir le commerce à tous, débarrassée du carton et des emballages qui encombrent désormais trop souvent nos boîtes aux lettres et nos poubelles. Les alternatives zéro déchet sont donc désormais partout. A chacun d’entre nous de ne plus passer à côté ! </p> <p> </p> <p> </p> <p>Le zéro déchet prend la route ! Porté par des entrepreneurs inventifs et le plus souvent dotés d’une conscience durable, le phénomène gagne les campagnes.</p> <p>Si pour l’heure, ce mode de distribution alternative ne peut pas encore rivaliser avec l’immense offre de choix des réseaux réels ou virtuels ; associé à un système de commande en ligne, il pourrait demain se développer encore davantage et nous débarrasser enfin de nos déchets inutiles. </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Mon, 03 Aug 2020 15:50:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180929-epicerie-ambulante-conduisait-droit-zero-dechet https://blog.oney.fr/feedbacks/180929-epicerie-ambulante-conduisait-droit-zero-dechet 180929 3 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/92b18c6ebbb22992/zero_dechet_oney_min_1__medium.png image zero dechet oney-min (1).PNG 120 80 Comment se constituer un complément de retraite ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Le montant de la retraite de base s’élève à 1 475 euros bruts en moyenne. Se constituer un capital retraite se pense en amont. Vous avez 30 ans et encore beaucoup à faire avant de penser à la retraite ? Détrompez-vous, ce n’est pas à l’aube de son départ en retraite qu’il faut s'intéresser à la gestion de son plan d’épargne et s’assurer un complément financier à la hauteur de ses espérances.</p> <p>Nous avons décidé de vous lister quelques placements qui vous permettront de constituer votre complément de retraite.</p> <p> </p> <p>Le montant de l’épargne retraite dépend des placements choisis par la personne et de la durée des versements effectués. C’est la raison pour laquelle il est préférable de se constituer un capital retraite aux alentours de l’âge de 30 ans.</p> <p>En 2020, et depuis 2010, l’âge minimum de départ en retraite est de 62 ans pour les personnes nés après 1955 (sauf cas exceptionnels). On estime qu’il faut environ 20 ans pour se constituer un capital retraite intéressant, d’où notre volonté d’insister : il est crucial de s’y intéresser avant son départ à la retraite. Pour prévoir un complément de retraite suffisant plusieurs solutions s’offrent à vous :</p> <p> </p> <h2>Le contrat d’assurance vie</h2> <p>Ce placement nécessite <strong>un investissement sur le long terme</strong> pour être intéressant financièrement. En réalité, il n’y a pas d’âge pour prévoir un capital complémentaire. Les placements en assurance vie présentent de nombreux avantages :</p> <ul> <li>ils sont soumis à un<strong> cadre fiscal avantageux</strong>. Pendant la phase d’épargne, vous serez exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux sur les gains générés par vos placements. En cas de retrait de votre capital, vous ne payez pas d’impôt sur le montant retiré mais sur la plus-value générée. L’épargne des contrats d’assurance vie est léguée aux bénéficiaires en cas de décès, sans frais de succession dans la plupart des cas.</li> </ul> <ul> <li>le contrat d’assurance vie ne permet pas seulement de vous constituer un complément de retraite. Elle vous constitue <strong>un patrimoine financier</strong> qui, une fois à la retraite, vous offrira la possibilité de vous dégager une rente viagère venant combler votre pension. L’assurance vie permet de préparer votre succession, en cas de décès.</li> </ul> <ul> <li>vous pouvez réaliser <strong>différents types de versements sur votre plan d’épargne</strong>. Versements réguliers ou versement exceptionnel, vous constituez en fonction de vos moyens et de vos besoins votre capital. Vous pouvez décider d’arrêter les versements, si la situation n’est pas propice, pour les reprendre lorsque vous le souhaitez.</li> </ul> <p>Nous proposons différents types de contrats d’assurance vie pour les profils non-initiés comme pour les profils expert, <a href="https://www.oney.fr/site/b/epargne/assurance-vie.html" target="_blank">consultez notre site pour en savoir plus.</a></p> <p> </p> <h2>Le plan d’épargne retraite populaire (PERP)</h2> <p><strong>Le PERP est un plan d’épargne à constituer sur le long terme.</strong> Cette épargne vous permet, tout au long de votre vie, de vous assurer un revenu complémentaire pour votre retraite. Il vous sera alors possible de vous dégager ce revenu complémentaire sous forme de <strong>rente mensuelle viagère ou d’une sortie de capital additionné à une rente viagère</strong>. Le PERP est mobilisable à l’âge de la retraite, régie par la loi (62 ans). Attention cependant, il n’est pas déblocable en cas de retraite anticipée.</p> <p><em>Dans le cadre de la <a href="https://www.economie.gouv.fr/loi-pacte-croissance-transformation-entreprises" target="_blank">loi Pacte</a>, ce dispositif d’épargne sera remplacé par le Plan d'Épargne Retraite (PER) à compter du 1er Octobre 2020. Il ne sera plus possible d’ouvrir un contrat PERP. En cas d’ouverture antérieur à cette date, vous pourrez le conserver et continuer les versements.</em></p> <p> </p> <h2>Le contrat Madelin</h2> <p><strong>Réservé aux travailleurs indépendants et aux professions libérales,</strong> le contrat Madelin requiert <strong>au moins un versement annuel pour être actif</strong> et surtout, les cotisations ne peuvent pas être interrompues. En revanche, si vous respectez les conditions de versement, <strong>vos cotisations sont déductibles du calcul du montant imposable et des charges sociales</strong>.</p> <p>Si vous êtes amenés à cesser votre activité de travailleur indépendant pour une activité salariée, vous ne pouvez plus bénéficier d’un contrat Madelin et pourrez alors faire le versement de votre épargne vers d’autres solutions adaptés à vos besoins.</p> <p>Dans le cadre de la <a href="https://www.economie.gouv.fr/loi-pacte-croissance-transformation-entreprises" target="_blank">loi Pacte</a>, ce dispositif d’épargne sera remplacé par le Plan d'Épargne Retraite (PER) à compter du 1er Octobre 2020. Il ne sera plus possible d’ouvrir un contrat Madelin. En cas d’ouverture antérieur à cette date, vous pourrez le conserver et continuer les versements.</p> <p> </p> <h2>Le plan d’épargne retraite (PER)</h2> <p>Mis en place dans le cadre de la<a href="https://www.economie.gouv.fr/loi-pacte-croissance-transformation-entreprises" target="_blank"> loi Pacte</a> entrée en vigueur le 1er Octobre 2019, le PER va remplacer définitivement les contrats Madelin et PERP à compter du 1er Octobre 2020. Vous pourrez alors choisir de basculer l’épargne accumulée sur vos contrats Madelin ou PERP sur votre plan d’épargne retraite. Contrairement aux contrats Madelin et PERP, le cumul pension mensuelle et capital retraite ne sera plus faisable et ne se fera que sous forme de rente viagère : vous devrez alors choisir entre une sortie en capital retraite unique ou une pension mensuelle.</p> <p> </p> <h2>Le plan d’épargne en action (PEA)</h2> <p>Le PEA permet d’acquérir un <strong>portefeuille d’actions d’entreprises</strong> permettant de bénéficier d’une rente viagère, sous conditions, d'exonération d’impôt. Le PEA fait partie des produits d’épargne qui permettent de transformer<strong> l’épargne accumulée en rente viagère</strong> versée mensuellement, trimestriellement ou annuellement. Au bout de huit ans de détention de ces actions, la rente viagère issue du PEA est exonérée d’impôt mais reste soumise aux prélèvements sociaux en vigueur. Pour prétendre à l’ouverture d’un PEA, il est nécessaire que le domicile fiscal de la personne soit en France.</p> <p> </p> <h2>Le patrimoine immobilier</h2> <p><strong>L’idéal, pour s’assurer un revenu complémentaire une fois à la retraite</strong>, est l’investissement immobilier. Acheter un bien immobilier dès que la situation vous le permet vous permettra de pouvoir étaler les mensualités de votre crédit immobilier, et d’avoir terminé les <strong>versements à l’âge de la retraite</strong>. Ainsi, l’argent que vous rapportera les placements établis au cours de votre vie vous servira à autre chose que le remboursement de votre crédit immobilier.  Le rendement ne pourra qu’en être meilleur si vous possédez plusieurs biens immobiliers pour pouvoir bénéficier des loyers engendrés par la location de vos biens.</p> <p> </p> <p> </p> <p><strong>Le mieux reste de varier ses placements et diversifier ses épargnes afin de garantir un meilleur rendement d’argent et un patrimoine financier riche.</strong></p> <p> </p> <p>L’idée, c’est que vous aurez (ou avez) passé votre vie à travailler. Pour votre retraire, il est appréciable de pouvoir profiter de votre temps sans vous priver pour une question de revenus trop faibles. <strong>Épargner au cours de votre vie vous assure un complément  de revenus afin que votre niveau de vie ne soit pas entaché par le manque d’argent.</strong></p> <p>Après tout, vous avez travaillé toute votre vie, vous l’avez bien mérité ! Épargner pour se constituer un complément de retraite et, plus largement, un patrimoine financier, c’est vous permettre de ne pas vous priver et de préparer votre succession d’une main de maître.</p> <p> </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Mon, 20 Jul 2020 15:11:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180912-constituer-complement-retraite https://blog.oney.fr/feedbacks/180912-constituer-complement-retraite 180912 4 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Actu bancaire Actu bancaire http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/0bf90c324d20112d/prevoir_sa_retraite_oney_min_medium.png image prevoir sa retraite - oney-min.PNG 121 80 Les vacances qui ont du sens antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>1,4 milliard. C’est le nombre de touristes dans le monde en 2018. Des déplacements de population qui ne sont pas sans conséquence sur l’empreinte carbone, le climat, la gestion des déchets, la culture ou même l’économie. Nous vous avions déjà parlé du Slow Tourisme mais voici comment aller plus loin avec un tourisme alternatif, plus soucieux de l’autre se développe ici et ailleurs. </p> <p> </p> <h2>Voyage et partage. </h2> <p>C’est, résumée en 2 mots, la philosophie de l’agence de voyage DOUBLE SENS. Créée en 2006, la structure est née de l’envie de proposer une autre manière de voyager, au gré d’un tourisme plus responsable. Un tourisme basé à la fois sur l’échange et la rencontre avec les populations locales, mais aussi sur le partage de la culture et des activités. Ainsi, les touristes sont invités à s’impliquer dans des actions locales : comme la rénovation d’habitats traditionnels au Benin, la restauration de façade au Cap Vert ou encore le recensement d’animaux protégés en Namibie. Mais là où l’agence va plus loin, c’est qu’elle reconsidère le voyage dans sa globalité. </p> <p> </p> <h2>Voler d’accord, mais compenser alors ! </h2> <p>De plus en plus d’acteurs du tourisme et du transport compensent ainsi le bilan carbone des voyages en avion de leurs clients à travers des actions environnementales. Programmes de reforestation pour les uns ou financement d’installations plus durables à destination de populations en difficulté pour les autres. C’est ainsi que pour compenser les 3 tonnes de carbone émises par chacun de ses voyageurs, DOUBLE SENS reverse 25€ par voyageur pour équiper des familles péruviennes de cuiseurs à bois plus économes et plus sécurisés. </p> <p>Mais pour donner du sens, il n’est pas toujours utile de partir à l’autre bout du monde. </p> <p> </p> <h2>VOY’AGIR : voyage selon tes valeurs </h2> <p>Les sites de recommandations sont ainsi de plus en plus nombreux sur la toile. C’est le cas de VOY’AGIR qui propose aux internautes de partager leurs adresses engagées pour un tourisme responsable. On y retrouve ainsi des boutiques locales estampillées Slow Fashion, des restaurants vegan, locaux et anti-gaspi ou encore des logements respectueux de l’environnement aussi bien à Paris, à Bordeaux, en Suède qu’au Maroc… </p> <p>Comme quoi, si les voyages nous changent, nous pouvons aussi changer le monde en voyageant. </p> <p> </p> <h2>Travail du cuir à Jakarta ou séjour dans un village berbère… </h2> <p>Not On  Map, Autenteo, Impulse Travel… s’ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à proposer un tourisme différent, ils ont tous en commun de vouloir nous plonger au cœur même de quotidiens parfois très éloignés des nôtres. Comme ce séjour en Colombie, qui mêle découverte d’une ferme de café et rencontre avec des démineurs chargés de nettoyer et de sécuriser une zone autrefois en guerre. </p> <p> </p> <h2>Ça se passe aussi près de chez vous ! </h2> <p>Mais pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour être dépaysé et faire de belles rencontres. Depuis plus d’un an, la startup Oh la Vache ! propose des séjours en immersion à la ferme. De la fabrication du fromage dans les Pyrénées au travail des huîtres dans le bassin d’Arcachon en passant par la découverte du Safran en Provence, ce sont près de 90 formules d’hébergement qui sont ainsi proposées.  </p> <p> </p> <p>Du sens et de l’expérience ! Voilà assurément ce qu’on attend de la vie aujourd’hui. Désormais le tourisme se fait utile et responsable, aussi bien à l’autre bout du monde qu’à côté de chez nous. Enfilez de bonnes chaussures, on vous sert de guide ! </p> <p>Julie, </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 01 Jul 2020 17:24:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180779-vacances-sens https://blog.oney.fr/feedbacks/180779-vacances-sens 180779 10 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/dd1b29590c6b7e7c/voyage_oney_original_min_medium.png image voyage_oney_original-min.png 120 80 Et si nous n'avions plus de déchets à ramasser ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Tous les ans se déroule la journée mondiale du nettoyage de notre planète : le World Clean Day. A cette occasion, des centaines d’événements organisés par des entreprises, des associations ou même des particuliers ont eu lieu partout dans le monde. Et si demain, on en finissait définitivement avec les déchets ?</p> <p> </p> <h2>Bye bye le plastique. </h2> <p>Depuis la signature en février dernier du Pacte National sur les Emballages Plastiques, les jours de ces derniers sont comptés. Industriels comme distributeurs s’y sont engagés et développent donc des initiatives dans ce sens. Comme c’est le cas pour Auchan et l’embouteilleur Cristalline.</p> <p>Ce dernier a ainsi imaginé l’Ecobox. Une machine qui en échange de bouteilles plastiques vides, délivre des bons d’achat de 1 centime. Installé sur les parkings de magasins Auchan, le système enregistre un vrai succès. En 2016, plus de 16 millions de bouteilles ont ainsi été récupérées pour être recyclées et ne plus se perdre dans la nature.</p> <p>Mais d’autres actions, celles-ci désintéressées, sont aussi à souligner.</p> <p> </p> <h2>Le jogging, c’est bien. Le plogging, c’est encore mieux. </h2> <p>En publiant les photos des déchets qu’il ramassait lors de ces sorties running, le français Nicolas Lemonnier ne pensait sans doute pas qu’il ferait des émules ! Et pourtant, son association Run Eco Team regroupe aujourd’hui plus de 20 000 membres à travers le monde. L’initiative a même donné naissance à une appli et reçu le soutien de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.</p> <p>La pratique, très populaire dans les pays nordiques, a même trouvé un nom en Suède : le plogging. Contraction de “ploka upp”, qui signifie ramasser, et du mot “jogging”.</p> <p> </p> <h2>Ramasser… et recenser.</h2> <p> Pour sensibiliser davantage les industriels et distributeurs en amont, certains vont plus loin. C’est le cas de l’association indienne Break Free From Plastic qui demande ainsi à ses membres de ramasser les déchets plastiques, mais aussi d’en recenser la nature et si possible la marque. Objectif : dresser la liste des polluants les plus présents dans la nature… et le nom de leur producteur.</p> <p>Une stratégie qui s’apparente à celle du pollueur-payeur mais qui démontre surtout que la prise de conscience est désormais mondiale. Et c’est tant mieux !</p> <p> </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 17 Jun 2020 09:26:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180689-dechets-ramasser https://blog.oney.fr/feedbacks/180689-dechets-ramasser 180689 2 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Consom'acteurs Consom'acteurs http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/a92af8d09be73f69/plus_de_dechets_oney_original_min_medium.png image plus_de_dechets_oney_original-min.png 143 80 Quelle durée de conservation pour mes documents personnels ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Quittances de loyers, justificatifs de paiement, factures EDF, factures de téléphone, relevés bancaires… Tant de documents qu’il faut garder à portée de main s’ils nous sont demandés. Mais est-il nécessaire de conserver tous les documents et pour combien de temps ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article : quels documents et combien de temps devons-nous les conserver ?</p> <p> </p> <h2>Les documents de situation familiale</h2> <p>Il va sans dire que tous les documents pouvant justifier de votre situation familiale sont à conserver de façon permanente. Ces documents peuvent vous être demandés à tout moment de votre vie. Les documents suivants sont à conserver tout au au long de votre vie : </p> <ul> <li>le livret de famille ;</li> </ul> <ul> <li>les contrats de mariage ;</li> </ul> <ul> <li>les jugements de divorce ;</li> </ul> <ul> <li>les jugements d’adoption ;</li> </ul> <ul> <li>le carnet de santé ;</li> </ul> <ul> <li>les copies intégrales et extraits d’état civil.</li> </ul> <p> </p> <h2>Les factures</h2> <ul> <li> <strong>Factures d'électricité et de gaz :</strong> à conserver pendant 5 ans ;</li> <li> <strong>Factures d’eau :</strong> à conserver 2 ans pour un fournisseur public et 4 ans pour un fournisseur privé ;</li> <li> <strong>Factures de téléphone :</strong> conservation pendant 1 an ;</li> <li> <strong>Factures d’entretien de véhicule :</strong> à conserver, de préférence, jusqu’à la vente du véhicule en question pour justifier ses actions ;</li> <li> <strong>Justificatifs de travaux :</strong> en fonction des travaux effectués, les factures sont à conserver entre 10 et 30 ans ;</li> <li> <strong>Preuve d’achat de votre électroménager, bijoux, etc. :</strong> à garder de façon permanente afin de justifier la perte à votre assureur après un éventuel sinistre.</li> </ul> <p> </p> <h2>Les contrats d’assurance</h2> <p>Peu importe que l’assurance soit pour votre véhicule, votre logement, votre assurance vie… Chaque document lié à la souscription du contrat doit être gardé tant que le contrat n’est pas résilié. Quant aux quittances de paiement, les lettres de résiliation et leur accusé de réception, vous devez les conserver 2 ans.</p> <p> </p> <h2>Les documents financiers</h2> <ul> <li> <strong>Les relevés bancaires sont à conserver 5 ans.</strong> De même, vous devez garder toute preuve de versement, paiement, virement ainsi que les talons de chèque, talons de remises de chèque et d’espèce… Tous les documents liés à votre activité bancaire en somme. En cas de perte, vous pouvez solliciter votre banque afin qu’elle vous fournisse un duplicata des papiers concernés.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Les avis d’imposition sur le revenu</strong> sont à garder pendant 3 ans, à compter de l’année suivant l’année d’imposition. Petit ajustement : les preuves de paiement et de déclaration de vos impôts sont à conserver 4 ans.</li> </ul> <ul> <li>Attention à bien conserver votre contrat de prêt immobilier jusqu’à 2 ans après la dernière échéance de remboursement.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Les bulletins de salaire et contrats de travail</strong> doivent tous être conservés jusqu’à la liquidation de votre retraite.</li> </ul> <p> </p> <p><strong>Pour les commerçants,</strong> les justificatifs de paiement par carte bancaire sont à conserver 5 ans pour justifier la comptabilité.</p> <p>Passés ces délais, vous pouvez vous séparer de tous ces papiers.</p> <p>Maintenant que nous vous avons noyé d’informations concernant les différents délais de conservation des documents, laissez-nous nous faire pardonner en vous proposant une solution adaptée qui vous évitera d’avoir à accumuler des tas de classeurs dans votre bureau !</p> <p> </p> <h2>Des solutions pour limiter les documents papiers</h2> <p>Il existe de nombreuses solutions en ligne pour vous permettre de vous y retrouver sans avoir à classer vos documents papiers et tout retourner lorsque vous avez besoin d’un document spécifique. Vous permettant de classer par thème et par dossier les documents stockés, il est toujours plus simple de retrouver ce que l’on cherche en ligne.</p> <p>Selon l<a href="https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034307622&amp;fastPos=1&amp;fastReqId=664652431&amp;categorieLien=id&amp;oldAction=rechTexte" target="_blank">’Arrêté du 22 mars 2017 fixant les modalités de numérisation des factures papier en application de l'article L. 102 B du livre des procédures fiscales</a> “Le transfert des factures établies originairement sur support papier vers un support informatique est réalisé dans des conditions garantissant leur reproduction à l'identique. Le résultat de cette numérisation est la copie conforme à l'original en image et en contenu”.</p> <p>En ce sens, tant que les copies en ligne sont conformes et identiques au document original, rien ne vous empêche de stocker vos documents personnels dans un coffre-fort en ligne ou sur un espace de stockage.</p> <ul> <li> <strong>La conservation des documents</strong> via un espace de stockage. Clé usb, CD, etc. Ces solutions sont peut-être un peu désuètes en 2020 mais elles ont le mérite d’être efficaces. Elles vous permettent de pouvoir limiter les papiers qui s’entassent à la maison.</li> </ul> <ul> <li> <strong>La conservation sur un Drive</strong> en ligne. Google Drive, Dropbox, iCloud… Permettant le stockage de photos, vidéos, etc, pourquoi ne pas utiliser cette solution pour y stocker vos documents personnels ? Accessibles depuis le mobile, cela vous permet d’être en possession de tous vos documents en un simple clic.</li> </ul> <ul> <li> <strong>La conservation des documents sur un coffre-fort en ligne</strong>. Grâce au cryptage des données, les documents stockés dans ces coffre-forts y sont en parfaite sécurité. C’est le cas notamment du site <a href="https://www.people-doc.fr/" target="_blank">mypeopledoc</a> qui proposent un coffre-fort numérique pour dématérialiser tous les documents comme les bulletins de salaires.  Certaines entreprises ont déjà franchi ce cap pour réduire leur empreinte écologique.</li> </ul> <p> </p> <p> </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Tue, 09 Jun 2020 15:10:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180675-duree-conservation-documents-personnels https://blog.oney.fr/feedbacks/180675-duree-conservation-documents-personnels 180675 62 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Actu bancaire Actu bancaire http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/79d61c22603a9e2f/combien_de_temps_conserver_ses_papiers_oney_original_min_medium.png image combien_de_temps_conserver_ses_papiers_oney_original-min.png 120 80 Comment fonctionne le paiement via mobile ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>Brandir son smartphone plutôt que de l’argent en espèces ou sa carte bancaire est de plus en plus fréquent pour faire ses achats. Mais comment fonctionnent les paiements mobiles ? Les données bancaires sont-elles en sécurité ? Tout le monde peut-il régler ses achats avec son smartphone ? Oney a fait le point pour vous sur toutes les informations à connaître pour payer avec son mobile.</p> <p> </p> <h2>D’abord, comment fonctionnent les paiements mobiles ?</h2> <p><strong>Proposer des solutions de paiement mobile compatibles est devenu un atout de vente pour les banques.</strong> C’est alors, naturellement, que de plus en plus de banques proposent ce service de paiement mobile en France.</p> <p>Les banques ne sont pas les seuls facteurs permettant le paiement mobile : votre smartphone doit être suffisamment récent et être équipé de la technologie NFC (Near Field Communication). Cette technologie NFC est plus connue en France, comme le “paiement sans contact”.</p> <p>Peu importe que vous soyez plutôt team iPhone ou team Android, <strong>votre smartphone est compatible avec le service de paiement mobile tant qu’il est suffisamment récent.</strong></p> <p>Accessible, comme une carte bancaire, 24/7, le paiement mobile est un moyen fiable de faire ses achats. Il fonctionne grâce aux réseaux internet 3G, 4G et bientôt 5G : nul besoin de trouver coûte que coûte un réseau wi-fi pour réaliser une transaction.</p> <p> </p> <h2>Peut-on utiliser le paiement mobile dans les commerces ?</h2> <p>Dans les faits, rien n’empêche un commerçant de vous proposer le paiement mobile pour faire vos achats. Néanmoins, le commerçant doit être équipé d’un appareil compatible : </p> <ul> <li> <strong>Un terminal de paiement NFC</strong> (Near Field Communication), technologie qui permet le paiement sans contact, compatible avec Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay, Paylib, etc.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Un appareil lecteur de cartes bancaires pour mobiles</strong> qui permet de lire les données bancaires contenues dans votre smartphone. Cette technologie peut se substituer au terminal NFC.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Une solution de paiement en ligne.</strong> Grâce à des sites internet ou des applications telles que <a href="https://www.lyf.eu/fr/" target="_blank">Lyf Pay</a>, Google Pay, Apple Pay ou encore Samsung Pay, vous pouvez réaliser vos achats en vous assurant que vos informations personnelles restent en sécurité.</li> </ul> <p> </p> <p>Si vos commerçants préférés sont équipés <strong>d’un appareil récent,</strong> rien ne pourra vous empêcher de continuer vos achats en payant avec votre mobile ! Si ce n’est pas le cas, assurez-vous d’avoir votre portefeuille sur vous : on oublie vite les vieilles habitudes.</p> <p> </p> <h2>Le paiement mobile grâce au QR code</h2> <p>Connu pour nous donner un accès rapide à des informations ou des sites internet, le QR code vous permet également de payer vos achats. Avec Lyf Pay, il vous suffit de présenter votre QR code au commerçant partenaire pour procéder au paiement de vos courses. Le QR code détient toutes les informations concernant votre transaction (la somme d’argent à régler, le détail de la transaction…). Ainsi, en présentant votre QR code en caisse, vous avez vous-même l’occasion de vérifier les informations de vos paiements.</p> <p> </p> <h3>Lyf Pay, un service tout-en-un !</h3> <p>Avec plus de 1 000 commerçants partenaires (dont la marque Auchan), l’application Lyf Pay vous permet de régler vos achats avec votre téléphone mais pas seulement. Vous pouvez y stocker vos cartes de fidélité, créer une cagnotte entre amis, faire des virements… Nous l’expliquions, le paiement mobile fonctionne, via <a href="https://www.lyf.eu/fr/" target="_blank">Lyf Pay</a>, avec un flashcode ou un code-barre. Faire ses achats et ses transferts d’argent n’a jamais été aussi simple !</p> <p> </p> <h3>Le paiement mobile pour réaliser des virements facilement</h3> <p>Pour pouvoir régler avec son smartphone, il suffit de renseigner le code de la carte dans l’application dédiée. Votre carte bancaire devient alors une “carte virtuelle”. En ce sens, ce sont toutes les actions bancaires qui sont concernées, aussi bien le paiement direct dans les commerces que les remboursements entre amis.</p> <p>Via des applications telles Lyf Pay, vous pouvez enregistrer vos codes bancaires et faire des virements (ou recevoir de l’argent) en un geste. Plus besoin d’envoyer son relevé d'identité bancaire. Une fois que vous avez créé votre compte sur l’une des applications de paiement mobile, il suffit aux utilisateurs d’avoir votre numéro de téléphone ou votre adresse mail pour réaliser leurs transactions.</p> <p> </p> <p> </p> <h2>Le paiement mobile comporte t-il des risques ?</h2> <p>Contrairement aux idées reçues, le paiement mobile ne comporte pas plus de risques que les moyens de paiements habituels. C’est lorsque la technologie semble trop belle pour être vraie que les doutes s’installent dans la tête des consommateurs.</p> <p>Pourtant, les organismes Visa et Mastercard se sont assurés, avant de lancer le paiement mobile, qu’il respectait les consignes de sécurité des usagers. Il en va directement de leur “réputation” d’assurer une technologie à la hauteur des attentes du consommateur et dans l’ère du temps.</p> <p>Et dans un monde où le smartphone prend une grande place dans nos habitudes de consommation, il était primordial de s’adapter : et nous voilà à pouvoir régler nos achats avec notre mobile !</p> <p>Ce serait mentir de dire qu’il n’y a aucun risque, néanmoins, il n’y en a pas plus qu’en payant avec sa carte bancaire en ligne. Ce n’est pas le paiement mobile qui est la cible des hackers mais le système bancaire entier. Si vous ne craignez pas de faire un achat en ligne avec votre carte bancaire, le paiement mobile vous assure, de la même manière, des achats en toute sécurité.</p> <p>Vous enregistrez votre carte bancaire via votre application Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay, Paylib… Et serez couverts de la même façon par votre assurance bancaire. N'ayez crainte ! <strong>Le plus gros risque serait de ne plus avoir de batterie sur votre smartphone au moment de payer.</strong></p> <p>En cas de vol ou de perte de votre mobile, les modalités sont les mêmes en cas de vol de cartes bancaires : il vous suffit d’en faire la déclaration auprès de votre banque. Oney, comme d’autres banques vous permettent même d’en faire la déclaration en ligne, directement sur votre espace personnel.</p> <p> </p> <h2>Alors quels avantages y a-t-il à utiliser le paiement mobile ?</h2> <p>Le paiement mobile est un moyen pratique et rapide de faire ses achats en ligne ou en magasin. Accessible comme tout autre moyen de règlement, le paiement mobile trouve sa place dans une société où les mobiles intelligents sont de plus en plus nombreux : ce ne sont pas moins de 77% des Français qui possèdent un smartphone, en 2019.</p> <p>Plus besoin de chercher sa carte partout, puisque vos informations bancaires sont stockées dans votre téléphone. Et qu’il soit mobile ou avec sa carte, le paiement sans contact est une aubaine pour ceux qui ont la fâcheuse tendance à oublier leur code confidentiel, une fois arrivés en caisse du magasin.</p> <p><strong>Quand le montant du paiement sans contact par carte reste plafonné à 30 euros, le paiement mobile n’est, quant à lui, pas concerné.</strong> Le plafond de paiement mobile sera effectué de manière totalement autonome par les banques elles-mêmes.</p> <p>Tout comme vous stockez vos cartes de fidélité dans votre smartphone, vous pouvez donc enregistrer vos cartes bancaires dans votre téléphone. On ne prétend pas que le paiement mobile est le remède à tout, mais il s’avère être une solution dans l’ère du temps. Nous avons tous, en permanence, notre smartphone avec nous.</p> <p> </p> <p>Et s’il n’est pas dans nos poches, c’est qu’il est dans nos mains. Vous hésitiez à vous mettre au paiement mobile ? N’ayez crainte, et lancez-vous en toute sécurité !</p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Thu, 28 May 2020 18:13:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180654-fonctionne-paiement-via-mobile https://blog.oney.fr/feedbacks/180654-fonctionne-paiement-via-mobile 180654 16 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/fc3d348900dd3e78/paiement_mobile_oney_original_min_medium.png image paiement_mobile_oney_original-min.png 120 80 Mes courses financent les études de mes enfants antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p>En France, près de <a href="https://comandkids.fr/etude-epargne-enfant-capital-koala/" target="_blank">8 parents sur 10 ont mis en place une solution d’épargne pour leurs enfants</a>. Mais parmi ces parents, près de 60% souhaiteraient verser plus, mais ne sont pas en mesure de le faire. </p> <p>C’est ici qu’intervient <a href="https://www.capitalkoala.com/" target="_blank">CAPITAL KOALA</a>. </p> <p> </p> <h2>Mes courses = son épargne </h2> <p> Lancée en 2011, la startup <a href="https://www.capitalkoala.com/" target="_blank">CAPITAL KOALA</a> a eu la bonne idée de mixer cashback et épargne. Le principe ? Chaque euro dépensé chez des commerçants partenaires par les parents revient abonder, sous forme de commissions (entre 1% et 20% du montant des achats), le compte épargne de leurs enfants. </p> <p>Depuis le lancement, déjà <strong>4 millions d’euros ont ainsi été distribués</strong>. </p> <p> </p> <h2>  + de 2 000 e-commerçants partenaires </h2> <p>Le service des courses en ligne comme Body Shop ou La Fnac… grandes marques comme distributeurs,<strong> ils sont de plus en plus nombreux à proposer cette nouvelle forme d’épargne</strong>. D’autant, que pour épargner c'est très simple. La startup propose en effet de télécharger un petit bouton Koala qui s’affiche dans la barre de votre navigateur.</p> <p>Lorsque vous surfez sur un site partenaire, ce dernier le détecte et vous propose immédiatement d’activer le compte épargne au moment des achats. Et ce n’est pas tout, car depuis quelques mois le principe s’étend désormais également aux magasins physiques : Oxybul, , Stockomani, Jacadi… </p> <p> </p> <h2> Une simplicité efficace ! </h2> <p>A l’image de ce petit bouton, les démarches sont simplifiés au maximum. <strong>Tous les comptes épargne de toutes les banques françaises sont ainsi compatibles avec CAPITAL KOALA. </strong></p> <p>Même les grands-parents, oncles et autres tatas peuvent participer à l’abondement, en créant une “koalition familiale” qui permet là encore de faire grossir la cagnotte. </p> <p> </p> <p>Épargner presque sans y penser pourrait être le leitmotiv du petit koala ! </p> <p>Julie,</p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Tue, 19 May 2020 15:43:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180560-courses-financent-etudes-enfants https://blog.oney.fr/feedbacks/180560-courses-financent-etudes-enfants 180560 12 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/725b2d069bdf5855/oney_epargner_pour_vos_enfants_capital_koala_original_min_medium.png image oney_epargner_pour_vos_enfants_capital_koala_original-min.png 121 80 Zéro déchet : comment économiser en faisant les courses ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Prendre de nouvelles habitudes de vie, cela peut être profitable pour votre santé mais aussi pour votre budget courses ! On vous donne quelques astuces pour aider votre porte-monnaie.</p> <p> </p> <h2>Zéro déchet : comment économiser en faisant les courses ?</h2> <p>Selon un article de l<a href="https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/73629/reader/reader.html#!preferred/1/package/73629/pub/104594/page/14" target="_blank">’édition du soir de Ouest France</a>, le zéro déchet pourrait permettre de réaliser en moyenne 200 euros d’économies mensuelles. Rien que ça ! Produits ménagers maison, cotons et couches lavables, achats d’aliments en vrac... Le zéro déchet permet d’effectuer des économies significatives tout en réduisant sa poubelle.</p> <p>Cela semble être une astuce idéale pour diminuer son budget courses et ses déchets à la maison. Nous vous dressons la liste des meilleures astuces pour économiser sur vos courses et débuter une démarche “zéro déchet”.</p> <p> </p> <h2>La solution zéro déchet pour les courses, comment ça marche ?</h2> <p>Le zéro déchet, comme son nom l’indique, consiste à limiter considérablement la quantité de détritus à la maison. Comment ça fonctionne ? En théorie, c’est simple. En pratique, un peu moins.</p> <p>C’est un gros changement d’habitudes de consommation qu’il faut appliquer au quotidien. Le zéro déchet s’applique à tous les produits que vous pouvez trouver en magasin : produits ménagers, aliments, fruits, légumes… Et pour supprimer les déchets, il faut faire l’achat de produits non-emballés et pour cela, des substituts lavables sont là pour vous aider. Quels sont-ils ?</p> <p><strong>Les sacs lavables.</strong> Pour y mettre vos fruits et légumes, vos légumineuses, votre pain à la boulangerie… Lavables en machine et en coton, ces sacs sont faits pour durer longtemps et vous évite et prendre les sachets en plastique que vous trouvez à chaque coin du rayon Maraîcher de votre supermarché habituel.</p> <p><strong>Les produits sanitaires lavables.</strong> Eux aussi sont concernés par le zéro déchet. Tous ces textiles sanitaires indispensables au quotidien ont leur alternative :</p> <ul> <li> <strong>Les couches lavables.</strong> Entre sa naissance et le moment où Bébé sera capable d’aller aux toilettes comme un grand, il n’utilisera pas moins de 4 500 couches. Si on considère que le prix moyen d’une couche à l’unité est de 0,25 euros, le calcul est vite fait : le budget s’élève à 1 125 euros en 3 ans ! Une couche lavable coûte en moyenne 15 euros et peut résister à 300 lavages en machine, représentant environ 2 ans.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Les serviettes périodiques.</strong> Le budget de protections hygiéniques d’une femme s’élève à environ 110 euros par an. Les serviettes hygiéniques lavables ont une durée de vie de 3 ans et coûtent une vingtaine d’euros l’unité. Aussi, la cup menstruelle s’utilise entre 5 et 10 ans. Son prix se situe entre 15 et 25 euros, selon les marques.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Les cotons et cotons-tiges lavables.</strong> Pour limiter ses déchets et réaliser des économies conséquentes sur le long terme, ces produits sont une excellente alternative qui se conserve jusqu’à 10 ans. Ne plus acheter de coton en 10 ans fera la joie de votre budget !</li> </ul> <p>Orienter sa consommation sanitaire vers des produits réutilisables fait partie des bons plans à adopter pour réduire son budget sans bouleverser ses habitudes. Bien sûr, vous dépensez de l’argent à l’achat mais vous n’avez plus à le faire dans les 2 à 10 ans qui suivent. Pas convaincu ?</p> <p> </p> <h2>Acheter des fruits et légumes locaux</h2> <p>Mais qu’est-ce que ça a à voir, nous direz-vous ? Non seulement acheter des produits frais locaux et en circuits courts soutient les producteurs français, il permet aussi de faire des économies significatives. Inclus dans le prix au kilo, vous ne vous rendez peut-être pas compte que vous payez le transport de ces denrées pour les faire attirer dans votre assiette.</p> <p>En achetant en circuit court, vous économisez sur le prix au kilo et votre budget courses se réduit. Si vous en avez la possibilité, l’idéal serait d’acheter vos fruits, légumes, viande, et autres aliments frais, directement chez le producteur. Vous pourrez ainsi vous assurer de manger des produits de qualité et des traçabilités fiables.</p> <p>La santé, et le budget, passe donc par le fait de bien manger. Se rapprocher des producteurs de votre région vous assure des produits frais de qualité et fiables pour cuisiner de bons petits plats. Et si nous changions nos habitudes alimentaires ?</p> <p> </p> <h2>Mais un supermarché “zéro déchet”, ça existe ?</h2> <p>Plusieurs sites internet répertorient la liste des magasins proposant la vente en vrac. C’est le cas de <a href="https://cartovrac.fr/" target="_blank">Cartovrac</a> où vous pouvez retrouver tous les magasins zéro déchet en France. Dans ce type de magasin, tous les produits sont garanties sans emballage. Comment ça marche ?</p> <p>Munis de bocaux vides (nettoyés et stérilisés) et de sacs lavables, vous avez des distributeurs où vous retrouvez tous les aliments du quotidien : céréales, savon, vinaigre, ketchup, farine, sel… La liste est longue. C’est bien simple, vous pouvez retrouver tous les produits que vous achetez habituellement dans un grand magasin. Certains magasins proposent même des Drive de produits en vrac, ou la livraison de vos courses zéro déchet à domicile.</p> <p><strong>Vous n’avez pas de bocaux ?</strong> Grâce aux dons des clients en ayant trop, vous avez souvent des bocaux disponibles, gratuitement dans ces magasins. Servez- vous !</p> <p><strong>Vous avez trop de bocaux ?</strong> Faites-en don pour ceux qui sont concernés par le point précédent.</p> <p> </p> <p>Pas besoin d’acheter des bocaux tout neuf, il vous suffit de nettoyer ceux que vous avez à la maison : sauces tomate, compote de pomme, soupe, bouteilles en verre…</p> <p>L’intérêt du zéro déchet ? “Rien ne se perd, tout se transforme.”, merci Antoine Lavoisier.</p> <p> </p> <p>Les restaurants, salons de thé ou encore hôtels se mettent aussi au “zéro déchets”. L’application <a href="https://toogoodtogo.fr/fr" target="_blank">togoodtogo</a> aide les restaurateurs à éviter le gaspillage en fin de journée et vous permet de payer moins chers certains produits. Mais alors comment ça marche ?</p> <p>Vous pouvez retrouver, sur l’application, la liste des commerçants qui revendent leurs invendus de la journée et vous pouvez alors réserver des paniers avant de venir les chercher le soir. Non seulement cela vous offre la possibilité de diminuer votre budget car les invendus sont moins chers que leurs valeurs réelles. Des économies tout en évitant de gaspiller !</p> <p> </p> <h2>Grâce à quels produits pourrai-je réaliser les économies les plus significatives ?</h2> <ul> <li> <strong>La café.</strong> Le café coûte en moyenne 5 fois plus cher que le café moulu. Pourquoi ? Vous n’avez pas à payer pour la matière première utilisée pour la confection de la capsule. Petit plus : vous pouvez utiliser le marc de café en gommage pour le corps et comme engrais naturel.</li> </ul> <ul> <li> <strong>L’eau en bouteille.</strong> Utiliser une gourde est un geste eco-friendly qui se répand de plus en plus, et c’est tant mieux. Si votre eau du robinet est trop riche en calcaire, vous pouvez investir dans des billes de céramique ou des bâtons de charbon actif à mettre au fond de votre fontaine à eau ou de votre gourde, qui filtrent l’eau naturellement. L’eau en bouteille, selon les marques choisies, peuvent coûter jusqu’à 120 fois plus cher que l’eau du robinet !</li> </ul> <ul> <li> <strong>Les produits secs.</strong> Les produits secs tels que le riz, les pâtes, les légumineuses, la farine, etc. peuvent s’acheter en gros conditionnement. Pour tous les produits dont la date limite de consommation (DLC) est longue, n’hésitez pas à acheter en gros selon les promos et réductions en tous genres que les magasins mettent en place. Un plus gros conditionnement, c’est moins de moins de déchets et une économie importante sur le prix au kilo.</li> </ul> <p> </p> <h2>Et mes produits ménagers dans tout ça ?</h2> <p>Avec le zéro déchet, ce sont les remède de grand-mère qui reviennent sur le devant de la scène. Les produits ménagers vendus dans le commerce se trouvent être mauvais et pour votre santé et pour l’environnement. Voici quelques astuces pour remplacer vos produits d’entretien au quotidien :</p> <ul> <li> <strong>Le vinaigre blanc,</strong> le remède à tout. A utiliser en produit pour nettoyer le sol ou les vitres ou en adoucissant pour le linge, le vinaigre a des vertus et se trouve être bien plus efficace que les produits trouvable en magasin. A 0,45 euros le litre, remplacer tous vos produits ménagers par le vinaigre blanc vous fera faire de belles économies.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Le bicarbonate de soude.</strong> Ce produit est détachant et dégraissant. Combiné avec du gros sel et du vinaigre blanc, il sert aussi de déboucheurs de canalisations.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Les éponges Tawashi.</strong> A réaliser vous-même grâce à des chutes de tissus ou un collant effilé que vous comptiez mettre à la poubelle, l’éponge tawashi est une alternative aux éponges qui a fait ses preuves.</li> </ul> <p> </p> <h2>Quels conseils pour gérer ses courses et économiser de l'argent ?</h2> <p>Le zéro déchet, c’est aussi et avant tout éviter le gaspillage alimentaire. En ce sens, il faut commencer par acheter ce dont vous avez besoin et pour cela, voici quelques conseils :</p> <ul> <li> <strong>Faire une liste de courses.</strong> Cela peut paraître évident mais il est capital de partir faire ses courses liste en main, après fait un rapide inventaire de nos placards et de notre frigo. Ainsi vous éviterez de vous retrouver avec des pâtes pour 3 ans mais aussi de jeter des yaourts oubliés au fond du frigo. Le gaspillage alimentaire revient à jeter son argent à la poubelle. Le secret ? Ne faire les courses qu’en cas de besoin.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Ne pas faire les courses en ayant faim.</strong> Ce conseil est de loin, le plus avisé de toutes nos astuces. Faire les courses le ventre vide vous donnera envie d’acheter toutes sortes de denrées que vous n’auriez même pas pensé manger un jour dans votre vie.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Faites une liste des repas de la semaine.</strong> L’astuce, c’est que, par exemple, chaque dimanche, vous établissez le menu des repas de la semaine. Ainsi, vous saurez précisément quoi acheter et quand le cuisiner.</li> </ul> <ul> <li> <strong>Favoriser les plats fait-maison.</strong> Les repas industriels sont, en plus d’être pleins d’additifs impossibles à épeler, très coûteux. Il est plus facile de faire des économies en faisant vos repas maison. Si vous n’avez pas le temps de cuisiner, préparez de grosses gamelles à mettre au congélateur. A décongeler au gré de ses envies, sans oublier le respect de la chaîne du froid bien sûr !</li> </ul> <ul> <li> <strong>Penser à prendre vos coupons de réduction.</strong> Souvent oubliés sous un magnet sur le frigo, ces coupons de réductions peuvent vous faire gagner quelques euros par achat. Si ces quelques centimes semblent dérisoires, c’est sur votre budget courses mensuel que vous pourrez voir la différence d’économies.</li> </ul> <p> </p> <p>Parce que la question de l’environnement est au coeur de l’attention depuis quelques temps déjà, réduire ses déchets participe à ralentir les effets néfastes de nos habitudes de consommation sur la planète.</p> <p>Et si on vous disait qu’en plus, toutes ces nouvelles habitudes de faire les courses pourront vous permettre d’économiser de l'argent au quotidien. Le zéro déchet permet une économie durable pour un budget courses réduit. </p> <p> </p> <p>Julie,</p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Wed, 13 May 2020 15:23:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180552-zero-dechet-economiser-faisant-courses https://blog.oney.fr/feedbacks/180552-zero-dechet-economiser-faisant-courses 180552 27 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/b87cafc693b0d066/zero_dechet_blog_oney_medium.png image zero dechet blog oney.PNG 92 80 Paiement "sans monnaie" : quel est l'avenir du cashless ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Le paiement sans argent liquide serait selon des études, l’avenir de nos transactions. Si la France utilise encore beaucoup les paiements en espèces pour régler ses achats, certains pays ont quasiment banni ce mode de paiement. Quel est l’avenir du cashless dans notre société ? L’argent liquide arrive t-il en fin de vie ? Nous avons mené notre enquête pour pouvoir répondre à ces questions qui vous taraudent.</p> <p> </p> <h2>Qu’est-ce que le cashless ?</h2> <h2> </h2> <p>Si les paiements par cartes bancaires sont monnaie courante, certaines autres moyens de paiement voient le jour ces dernières années. Prenons l’exemple des festivals de musique ! La saison estival accueille chaque année grand nombre de festivals de musiques rassemblant beaucoup de monde.</p> <p>En guise de laisser-passé, vous avez pour la majeure partie des cas un bracelet. Et depuis quelques années, sur ce bracelet, est apparue une puce sur laquelle vous pouvez créditer votre argent. Cela limite les risques de vol ou de perte. Les festivals sont l’exemple facile, néanmoins,<a href="/feedbacks/178987-achat-mobile-brade-securite" target="_blank"> avec l'émergence des paiements mobiles</a>, le champ des possibilités s'élargit au fur et à mesure du temps qui passe.</p> <p> </p> <h2>La Suède bannit l’argent liquide…</h2> <h2> </h2> <p>… A 80% ! Rien que ça. Pour en savoir un peu plus, Oney a pu discuter avec Julien, un Français expatrié en Suède depuis 4 ans. “Depuis que je suis arrivé en Suède, je n’ai pas payé une seule fois en espèces”, nous affirme t-il. En effet, <a href="https://www.selection.ca/reportages/vivre-sans-argent-liquide-le-cas-de-la-suede/" target="_blank">la Suède prévoit de ne plus avoir de pièce ou de billet</a> dans les 15 ans à venir. Selon l’article de Sélection, il devient de plus en plus difficile de trouver de l’argent liquide, car toutes les banques n’en ont pas en stock.</p> <p>Comment est-il possible que les banques n’aient plus d’argent liquide à fournir aux Suédois qui resteraient attachés aux paiements en espèces ? “Les personnes payant en cash sont très rares ici [Göttenberg, Suède]. Ce sont presque tous les Suédois qui sont équipés de <a href="https://www.lasuedeenkit.se/swish-lappli-pour-regler-ses-comptes-entre-amis/" target="_blank">l’application Swish sur leur mobile</a>. Et aucun terminal de paiement n’a de minimum de montant pour régler avec son mobile” explique Julien.</p> <p>Sur le même modèle que <a href="https://www.lyf.eu/fr/" target="_blank">Lyf Pay</a>, Swish permet l’échange d’argent entre particuliers ou le règlement de ses achats directement via cette application. “C’est devenu un verbe à part entière : Swisha” ajoute Julien. Ce mode de paiement est tellement démocratisé qu’il est devenu un verbe utilisé dans la vie quotidienne de plus de 7 millions de Suédois. Rappelons que les Suédois sont 10 millions. Ce sont donc plus de 70 % de la population suédoise qui utilise Swish pour régler ses achats.</p> <p> </p> <h2>Fabriquer de la monnaie coûte cher</h2> <p>Aussi contradictoire que cela puisse paraître, fabriquer de l’argent coûte une fortune à la Monnaie de Paris (Banque de France, en charge de la fabrication de la monnaie en France). Pour l’anecdote, Christophe Beaux, PDG de la Monnaie de Paris, a déclaré que “la fabrication d’une pièce de 1 ou 2 centimes coûte environ 3 centimes” dans <a href="https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-economie/20100215.RUE4588/combien-coute-la-fabrication-de-la-monnaie-et-qui-paye.html" target="_blank">un article du Nouvel Observateur</a>.</p> <p>La valeur de fabrication de ces petites pièces rouges, que seulement peu de personnes utilisent, est donc plus important que leur valeur sur le commerce. Ce n’est pas le cas de toutes les pièces que nous connaissons : il ajoute que les pièces de 1 euro coûte environ 15 centimes à la production. Opter pour le cashless permettrait à l’Etat d’économiser sur le coût de production de la monnaie.</p> <p> </p> <h2>Le cash vit-il ses dernières heures en France ?</h2> <p>Selon cet <a href="https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/le-cash-finira-par-disparaitre-la-question-est-quand-banque-de-france-755137.html" target="_blank">article des Echos</a>, le paiement en espèces finira inévitablement par disparaître. Pour autant, la France ne semble pas encore décidée à éradiquer l’argent liquide de ces commerces. Pourquoi la France est-elle réfractaire à l’idée d’adopter le cashless ? <strong>Les Français possèdent en moyenne 42 euros dans leur porte-monnaie quotidiennement.</strong></p> <p>Cela démontre que les Français sont encore soucieux de posséder du cash avec eux. C’est à ce moment là que la population se divise : ceux qui se rendent mieux compte de ce qu’ils dépensent en cash et ceux qui veulent pas s’encombrer avec les pièces et les billets. Bien que simplifié, c’est ce qui ressort des sondages en France. Le cashless n’est pas encore pour demain. Et bien que les paiements en espèces soient de moins en moins nombreux, ce ne sont sûrement pas eux les seuls dans la ligne de mire.</p> <p> </p> <h2>Si le cash perdure, la carte bancaire est-elle en fin de vie ?</h2> <p>Comme nous le disions, beaucoup de consommateurs restent attachés aux règlements en espèces, il n’y a donc pas de solution de remplacement qui répondent aux mêmes attentes. En revanche, la carte bancaire pourrait, elle, être remplacée par différentes techniques toujours plus innovantes. Depuis quelques années, nous avons la possibilité de payer avec notre carte bancaire en sans contact. Le plafond de 20 euros est très vite passé à 30 euros puis le paiement mobile a rapidement fait son apparition dans nos habitudes de consommation.</p> <p>Pour toutes ces raisons, apparaissant rapidement, il semblerait que la carte bancaire pourrait disparaître, à terme, emportant avec elle les frais bancaires associés. Il se pourrait que tous les nouveaux modes de paiement mènent la carte bancaire telle que l’utilisons aujourd’hui, à une obsolescence inévitable.</p> <p> </p> <p>Le cashless a une place de plus en plus importante dans notre façon de réaliser nos transactions, n'oublions pas que le paiement sans contact devient lui aussi un geste barrière face au coronavirus.</p> <p>Julie,</p> <p> </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Tue, 05 May 2020 16:01:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180541-paiement-monnaie-avenir-cashless https://blog.oney.fr/feedbacks/180541-paiement-monnaie-avenir-cashless 180541 9 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/afb2d4c5bd2d7486/paiement_sans_contact_monnaie_oney_original_min_medium.png image paiement_sans_contact_monnaie_oney_original-min.png 94 80 Deux astuces pour voyager à petits prix Matthias Gaborieau <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p style="text-align: left;"><em> </em></p> <p style="text-align: left;"><em>Enfin les beaux jours alors partir oui mais à petits prix… Transport, hébergement, nourriture, voici quelques conseils pour réaliser de belles économies, on vous dit tout. </em></p> <p><em> </em></p> <h2 style="text-align: center;">Les applications viennent à notre secours… </h2> <p> </p> <p>Omniprésente dans notre quotidien elles nous aident à <strong>économiser lorsque l’on souhaite voyager</strong>. Petit tour d’horizon. <a title="Skyscanner" href="https://www.skyscanner.fr/?previousCultureSource=GEO_LOCATION&amp;redirectedFrom=www.skyscanner.net" target="_blank">Skyscanner</a> est sans doute la plus connue. Elle permet de comparer selon la période choisie les <strong>vols les moins chers</strong> et de trouver le prix le plus compétitif pour la destination choisie. Un petit weekend à Rome ? Lancez l’application avant de valider votre paiement, les prix des vols en avion changent en fonction des horaires, des jours, et des compagnies. Astuce en plus, pensez à mettre une alerte « prix bas ». Plus besoin de passer des heures à rechercher la moindre baisse de prix !  </p> <p>Vous en voulez plus ? Voici<a title="Hopper" href="https://www.hopper.com/" target="_blank"> Hopper.</a> L’entreprise canadienne vous oriente directement vers la <strong>période la plus abordable</strong> pour la destination de votre choix. <strong>Programmez une alerte</strong> pour être tenu au courant de l’instant opportun pour acheter vos billets et profiter du<strong> prix le plus compétitif.</strong> Petit conseil si New-York vous a toujours fait rêver ? Privilégiez alors le mois de septembre, les prix des vols seront les plus intéressants. </p> <p> Référence en la matière, <a title="Liligo.com" href="https://www.liligo.fr/" target="_blank">Liligo.com</a>, est un site français qui propose un moteur de recherche vous permettant non seulement de choisir un vol au <strong>meilleur prix</strong>, mais aussi d’organiser votre voyage du début à la fin en passant au crible les offres de centaines de sites marchands. Transports, chambre d’hôtel ou même location de voiture, tout y passe. Il-y-a même une option vous permettant de voyager en bus, une option plus <strong>économique et écologique</strong> ! </p> <p> Nous ne pouvions clôturer cet article sans évoquer, <a title="BlaBlaCar" href="https://www.blablacar.fr/" target="_blank">BlaBlaCar.</a> Le leader mondial du covoiturage est un excellent moyen d’allier<strong> économie</strong>, partage et voyage. Son nouveau service de bus, vous pourrez vous rendre dans les <strong>4 coins de l’Europe avec BlaBlaBus à un tarif économique</strong>, par exemple un trajet Lille-Paris ne vous coûtera que 5.99€ par personne dans un bus tout confort (prises électriques, Wifi, sièges inclinables…). </p> <p> </p> <h2 style="text-align: center;">Quand hébergement et nourriture rime avec gratuité </h2> <p> </p> <p>Proche cousin du couchsurfing, <a title="Woofing" href="https://wwoof.net/" target="_blank">le woofing (ou Wwoofing)</a> est lui aussi une solution de <strong>tourisme alternatif</strong>. Ce concept né en Angleterre repose sur un système très simple, <strong>contre le gite et le couvert,</strong> vous allez<strong> aider un exploitant agricole</strong> ou un éleveur dans son travail à la ferme. En plus de partager son quotidien, vous avez la possibilité sur votre temps libre de visiter l’endroit où vous serez accueilli, de quelques jours à quelques mois, en France ou au fin fond de l’Australie.  </p> <p>Economiser sur son voyage c’est tout à fait possible, à condition de l'anticiper pour bénéficier des meilleurs tarifs. </p> <p> </p> <p>Julie, </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Tue, 05 May 2020 15:09:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180540-deux-astuces-voyager-petits-prix https://blog.oney.fr/feedbacks/180540-deux-astuces-voyager-petits-prix 180540 3 0 https://blog.oney.fr/users/14890863 theme-c/avatars/48.png nouveau Tendances commerce Tendances commerce http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/4f315ff124f948af/2_astuces_voyage_medium.png image 2 astuces voyage.PNG 113 80 Et si, nous n'utilisions plus de pièce ? antoine choquart <div class="body "> <div class="body-hd"></div> <div class="body-bd"><p> </p> <p>Avec la généralisation du paiement sans contact, des cartes prépayées ou encore du paiement par smartphone,<strong> l’argent liquide a tendance à disparaître</strong> dans les transactions de notre quotidien. Un phénomène amplifié par les initiatives de certaines enseignes qui ont décidé de franchir le pas en bannissant définitivement le cash. Explications. </p> <p> </p> <h2>“Nous n’acceptons que les cartes bancaires“</h2> <p>La chaîne alimentaire bio originaire des Pays-Bas, Marqt, a ainsi décidé de <strong>supprimer dans l’ensemble de ses magasins la possibilité de régler en cash.</strong> Elle s’en explique très simplement en s’appuyant sur la sécurité et le développement durable. L’absence d’argent liquide en magasin dissuade non seulement toute tentative de vol ou d’effraction, mais évite en plus les convois et transferts, réduisant ainsi l’empreinte carbone. </p> <p>Une démarche que suit également les chaînes de restauration rapide américaines Sweetgreen ou encore Chopt Creative Salad Co qui comptent chacune près d’une centaine de points de vente. </p> <p> </p> <h2>Alors demain, un monde sans cash ? </h2> <p>Marqt s’appuie sur deux chiffres : <strong>90% des transactions</strong> en supermarché s’effectuent avec une carte bancaire et nous disposons en moyenne de <strong>1,4 carte de paiement dans leur portefeuille</strong>. Tout semble donc réuni pour abandonner le paiement en espèce. D’autant plus que le temps de passage en caisse est réduit ! Un atout non négligeable dans ce type de commerce notamment aux heures de pointe. </p> <p> </p> <p><strong>Pourquoi pas ?</strong> Plus rapide et plus sûre, l’absence de pièces et de billets ne semble présenter que des avantages. Pourtant, en Europe, <strong>79% des paiements en magasin sont encore réalisés en espèces</strong> (Étude 2016 de la Banque Centrale Européenne).  </p> <p> </p> <p>Et vous, utilisez-vous encore souvent vos espèces ?  </p> <p>Julie, </p></div> <div class="body-ft"></div> </div> Mon, 20 Apr 2020 10:59:00 +0200 https://blog.oney.fr/feedbacks/180519-utilisions-piece https://blog.oney.fr/feedbacks/180519-utilisions-piece 180519 2 0 https://blog.oney.fr/users/9715732 theme-c/avatars/48.png nouveau Nouvelle économie Nouvelle économie http://dimelo-ideas-production.s3-eu-west-1.amazonaws.com/1315/0694591265739922/et_si_nous_n_utilions_plus_de_cash_oney_medium.png image et si nous n'utilions plus de cash - oney.PNG 120 80